Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:57

Le Tamandua est aussi appelé fourmilier ou fourmilier à collier ou encore tamandua à quatre doigts. Son nom scientifique est Tamandua tetradactyla (Linnaeus, 1758). Appartenant à l'ordre des Xénarthres comme les paresseux et les tatous, Il est de la famille des Myrmecophagidae.

Localement, il est appelé en créole guyanais "Ti tamanwar". Les anglo-saxons l'appellent "Southern Tamandua" ou "collared anteater" ou encore "lesser anteater ". Les brésiliens le nomment "Tamanduá Mirim" ou " Tamanduá de Colete" ou encore "Mambira".

En Guyane française, on rencontre trois espèces de fourmilier : le Tamandua ou fourmilier qui fait objet de ce petit article, le Grand tamanoir ou fourmilier géant (Myrmecophaga tridactyla), et le Myrmidon ou fourmilier nain (Cyclopes didactylus). Vous trouverez un petit article dédié au Myrmidon sur ce blog en cliquant "ICI".

Pour être un peu plus précis sur le fourmilier Tamandua, il est nécessaire de préciser qu'il y a une autre espèce un peu différente qu'on rencontre du Nord du Mexique jusqu'à la côte Pacifique de l'Equateur. C'est le Tamandua du Mexique (Tamandua mexicana - Saussure, 1860) ou Northern Tamandua. Cette espèce n'est pas présente en Guyane française.

Le Tamandua ou fourmilier (Tamandua tetradactyla)

Le fourmilier présent en Guyane, le Tamandua tetradactyla, ou fourmilier d'Amérique du Sud, a un museau tubulaire long et fin, convexe, sans dents, nu à l'extrémité et de petits yeux. En Guyane, le pelage est à dominante beige marron plus ou moins uni, avec une zone plus ou moins marqué de poils plus foncés couvrant le dos et pouvant remonter jusqu'aux épaules. En effet, la coloration de cette espèce varie suivant sa répartition géographique.

Son corps peut mesurer jusqu'à 65 cm (tête-corps), sa queue environ 67 cm et il peut peser jusqu'à 8,4 kg. Sa queue est préhensile, longue, nue et tachetée à l'extrémité alors qu'elle est poilue à la base. Celle-ci lui permet de grimper facilement dans les arbres en enroulant sa queue autour des troncs et branches.

La reproduction des femelles n'est pas bien connue. La gestation dure entre 150 et 160 jours et elle n'a qu'un unique petit qu'elle porte sur le dos comme le Grand tamanoir.

Le Tamandua ou fourmilier (Tamandua tetradactyla)

Ses pattes antérieures ont quatre doigts visibles dotés de fortes griffes lui donnant une démarche au sol caractéristique avec les doigts vers l'intérieur posant la face externe de la main sur le sol ! Les pattes postérieures ont cinq griffes plus petites. Sa longue langue fine et extensible est recouverte de salive collante. Elle lui permet d'attraper des fourmis ou des termites sur les arbres ou dans les fourmilières ou termitières.

Ses grosses griffes puissantes des pattes antérieures lui servent à éventrer les fourmilières et les termitières. Son odorat lui permet de repérer des petites proies. Solitaire, le Tamandua est à la fois nocturne et diurne et également arboricole.

Quand il se sent menacé, il se dresse sur ses pattes arrière et fait face aux agresseurs comme on peut le voir sur cette photo ci-dessous.

Le Tamandua ou fourmilier (Tamandua tetradactyla)

Le Tamandua tetradactyla est réparti géographiquement depuis la Colombie jusqu'au Nord de l'Argentine. On le trouve précisément dans les pays suivants comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous : Colombie, Equateur, Bolivie, Venezuela, Guyana, Suriname, Guyane française, Brésil, Pérou, Paraguay, le Nord de l'Uruguay et le Nord de l'Argentine.

En Guyane française, cette espèce est totalement protégée et donc interdite à la chasse et au commerce.

Le Tamandua ou fourmilier (Tamandua tetradactyla)

Sources :

Faune de Guyane par Eric Hansen et Cécile Richard-Hansen aux Editions Roger Le Guen

http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/fourmilier/184035

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -