Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 13:49

Remire-Montjoly est une ville résidentielle située non loin de Cayenne. Bordée de belles plages, c'est aussi là que nous vivons ! Vous trouverez sur ce blog quelques informations complémentaires sur cette commune en cliquant "ICI".

Ce petit article a pour objectif de vous présenter la mairie de REMIRE autrefois, avec un petit rappel sur la création de la commune elle-même, et la nouvelle mairie de REMIRE-MONTJOLY aujourd'hui ...

Actuellement, cette maison abrite la bibliothèque municipale au premier étage et également le syndicat d'initiative de la commune ainsi que le Service d’Action Sociale du Conseil Général.

Une grande photo de cette ancienne mairie de REMIRE est affichée sur le mur de la nouvelle mairie, à gauche de l'entrée principale.

En 1969, un décret transforma le nom de la commune de REMIRE en REMIRE-MONTJOLY (97354). Il est à noter que si Remire est plutôt à l'intérieur des terres, la partie dite de Montjoly est en bord de mer.

ANCIENNE MAIRIE DE REMIRE :

La Mairie de Remire-Montjoly en Guyane, hier et aujourd'hui

Histoire brève sur la création de la commune :

Ce bâtiment, de style créole, et qui ressemble à une maison, est situé en face de la petite église dans le bourg de Remire. Il fut le siège de la mairie de REMIRE de 1892 à 1993. Celle-ci fut inaugurée le 8 septembre 1892, ce jour est devenu la date de la fête communale.

Le premier maire de la commune fut Jean-Eugène Pajot en 1880. Mais il n'était pas maire de Rémire (alors appelée section de L'Ile-de-Cayenne) qui était englobé dans une nouvelle commune nommée L'Ile-de-Cayenne-Tour-de-L'Ile. Cette commune comprenait aussi Matoury (section du Tour-de-L'Ile), et avait été créée, comme les dix autres nouvelles communes de Guyane de l'époque, par le décret du 15 Octobre 1879.

Le dimanche 19 décembre 1880, un arrêté du Gouverneur A. Huart convoquait les électeurs de cette commune de L'Ile-de-Cayenne-Tour-de-L'Ile à l'effet de remplacer trois conseillers municipaux dont le maire, Jean-Eugène Pajot, décédé.

Après le décès de Jean-Eugène Pajot fin 1880, il y a eu une petite instabilité à la tête de la municipalité avec l'élection de Lionel Dupin en 1881, puis de Jules Eglantin en 1882, et enfin d'Ignace Palmot de 1882 jusqu'à la suppression effective des municipalités en avril 1890. Le premier adjoint durant l'époque d'Ignace Palmot fut Victor Céïde.

Ce furent ensuite des administrateurs principaux qui firent office d'officier d'Etat-civil dans toutes les communes. On conserva cependant le nom des communes qui devinrent, sur le plan administratif, des circonscriptions.

En effet, un décret daté du 12 décembre 1889 a supprimé toutes ces nouvelles municipalités élues, excepté celle de Cayenne, Chef-lieu de la Colonie. Cette décision faisait suite à de très grosses difficultés budgétaires et de gestion dans presque toutes les communes rurales. Sur proposition du Gouverneur, un vote quasi unanime du Conseil général de la Guyane le 29 novembre 1888 pour la suppression des municipalités rurales, avait précédé le décret parisien du 12 décembre 1889.

Un nouveau décret en date du 17 décembre 1892 promulgué en Guyane le 24 du même mois, a rétabli les communes de plein exercice comme le précisait le précédent décret d'octobre 1879, avec cependant un contrôle accru du gouverneur sur le budget des communes.

Après le rétablissement des municipalités dans la Colonie, le nouveau maire élu ne prit officiellement ses fonctions à Rémire que début 1893. Il s'agissait de Victor Céïde, qui avait été le premier adjoint durant la mandature d'Ignace Palmot, maire de la commune de L'Ile-de-Cayenne-Tour-de-L'Ile.

Le 28 novembre 1892, le gouverneur Albert Grodet lors de son discours d'ouverture de la session ordinaire du Conseil général cite, en prévision du rétablissement des municipalités, et outre Cayenne qui existait déjà en tant que commune, les treize communes de la colonie : Oyapock, Approuague, Kaw, Rémire, Matoury, Roura, Tonnegrande, Montsinéry, Macouria, Kourou, Sinnamary, Iracoubo et Mana.

On pourrait aussi rajouter la commune pénitentiaire du Maroni qui avait à cette époque un statut très particulier.

EVOLUTION DE LA POPULATION :

Sur le site internet de la mairie, dans la rubrique Histoire, un alinéa répertorie l'évolution du nombre d'habitants de la commune depuis 1911 à nos jours :

790 habitants en 1911 ; 2064 en 1967 ; 7919 en 1984 ; 11 709 en 1990 ; 15 538 en 1999; pour atteindre 18 182 en 2009. En 2012, la ville compterait 19260 habitants.

PHOTO DE LA NOUVELLE MAIRIE :

La Mairie de Remire-Montjoly en Guyane, hier et aujourd'hui

La nouvelle mairie a été inaugurée en 1993. Le Boulevard Edmard LAMA qui fait face à la mairie, du nom de l'ancien maire (1971 à 2007), fut inauguré le samedi 8 septembre 2012. Ce fut aussi l'occasion d'admirer la tortue Luth installée sur le nouveau rond-point en prolongement du Boulevard, et face à la mairie. On peut l'apercevoir sur la photo ci-dessus et la voir sur celle ci-dessous.

Elle est l'œuvre de Jean-Luc Plé, créateur de ronds-points. L'intéressé est aussi l'auteur des Chaînes brisées et de la statue de Justin Catayée à Cayenne, du rond-point des Toucans à Kourou, des Ibis à Sinnamary et, dernièrement, des Portes de la forêt à Roura...

La Mairie de Remire-Montjoly en Guyane, hier et aujourd'hui

D'après le site Internet de la mairie, le nouveau maire depuis 2007, Jean GANTY (réélu en mars 2014) a souhaité installer dans ce décor un symbole du littoral et un élément du blason de la commune : une tortue luth.

Il faut aussi préciser ici que les plages de Montjoly sont un lieu privilégié pour la ponte de ces grosses et magnifiques tortues. Si vous voulez en savoir plus sur cette tortue, il suffit de cliquer "ICI".

BLASON DE LA COMMUNE :

Le blason de la commune de Remire-Montjoly contient effectivement une tête de tapir à gauche et une tortue très certainement "luth" à droite de la feuille de canne à sucre, elle-même surmontée d'un œil.

La devise de la commune est : « Il n'est beau regard sans âme claire », en référence aux quartiers de Beauregard (à Rémire) et des Âmes Claires (à Montjoly).

Sources :

Site Internet de la commune de Remire-Montjoly.

Blason émanant du site REMIRE-MONTJOLY - Wikipédia

Archives Nationales d'Outre-Mer

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -