Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 09:52

La tortue d'eau douce Matamata, de la famille des Chelidae, a un aspect original et pour le moins étrange en comparaison avec les autres espèces de sa famille. Elle est facilement identifiable. Son nom scientifique est Chelus fimbriata (Schneider, 1783). En créole, on la nomme "Toti sepa". Les anglo-saxons l'appellent "Matamata turtle" et les brésiliens "Mata-mata".

Elle peut atteindre jusqu'à 45 cm pour un poids maximum de 15 kg. Sa carapace se compose de trois rangées de plaques bosselées, dentelées et rugueuses, de couleur noirâtre à brun rougeâtre. Sa durée de vie varie entre 8 à 10 ans. Située à l'extrémité d'un long cou robuste; sa tête triangulaire est plate, et porte de nombreuses excroissances de peau comme sur son cou. De sa bouche, pendent des barbillons plus ou moins longs.

Ses courtes pattes sont munies de griffes. Ses yeux petits sont placés à l'extrémité du museau et luisent la nuit comme ceux des caïmans.

La tortue Matamata en Guyane (Chelus fimbriata)

La tortue Matamata peut rester plusieurs heures sous l'eau pour ne pas se faire repérer, se confondant avec le milieu ambiant. Elle reste immobile posée sur le fond et tend son cou pour respirer. Elle fréquente les zones humides comme les cours d'eau ayant un faible courant, les rivières et les marécages, préférant se positionner sous l'eau près de la berge. Sa carapace est parfois colonisée par des algues, ce qui accentue son camouflage.

 

 

Elle bouge très peu et la femelle ne quitte l'eau que pour aller pondre sur les berges boueuses entre 12 et 28 oeufs. L'incubation dure environ 200 jours. Elle peut pondre plusieurs fois dans la même année. Les juvéniles ne sont matures sexuellement que vers cinq ans.

La Matamata chasse à l'affut sous l'eau. Son régime alimentaire est essentiellement carnivore. Elle se nourrit de batraciens, de têtards et de poissons, et parfois de crevettes ou de petits rongeurs. Elle attaque soudainement et aspire les proies qui passent à sa portée. Sensible à la lumière du soleil, elle mène une vie de préférence crépusculaire.

La tortue Matamata en Guyane (Chelus fimbriata)

La Matamata est une tortue endémique du Nord de l'Amérique du Sud, on la trouve principalement dans les bassins des fleuves Amazone et Orénoque. On peut l'observer sur les plateaux des Guyanes (Guyana, Surinam, Guyane française), au Brésil, en Colombie, au Venezuela, en Equateur, au Pérou et également sur l'Île de Trinidad (Cf. ci-dessous : carte de la distribution géographique de Chelus fimbriata).

Le principal danger qui pèse sur la Matamata est la capture pour les collectionneurs. Dégageant une odeur nauséabonde, elle n'est pas chassée par l'homme et n'est pas non plus en proie à la prédation animale.

Bien qu'aucun règlement internationale ne régit sa capture, la tortue Chelus fimbriata est totalement protégée en Guyane.

La tortue Matamata en Guyane (Chelus fimbriata)

Sources :

Faune de Guyane par Eric Hansen et Cécile Richard-Hansen aux Editions Roger Le Guen.

Futura Planète (site Internet) - Tortue Matamata.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -