Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 08:57

L'opossum commun est un marsupial, c'est-à-dire que la femelle possède une poche abdominale nommée marsupium dans laquelle elle va porter son petit après sa naissance, comme les kangourous. L'Opossum commun est une espèce parmi les opossums de la famille des Didelphidae.

Le nom scientifique de ce mammifère est Didelphis marsupialis (Linnaeus, 1753). En Guyane, il est appelé "Pian" alors que les martiniquais l'appellent "Manikou". Ses noms vernaculaires sont aussi "Opossum australe" ou "Sarigue à oreilles noires" ou "Pian à oreilles noires".

Les anglo-saxons lui ont donné le nom de "Black-eared Opossum" ou "Common oposssum" et les espagnols "Comadreja grande".

L’opossum commun ou Pian (Didelphis marsupialis)

Didelphis marsupialis est à peu près aussi gros qu'un chat. Sa queue mince et lisse peut atteindre la même taille que le corps proprement dit soit au maximum 50 cm. Il pèse entre 560 et 1 960 grammes. Ses gros yeux sont habitués à l'obscurité. Il possède des crocs acérés, ses prémolaires sont coupantes et ses molaires broyeuses.

Sa bouche est remplie de 50 dents. Les poils ou vibrisses de son museau sont très sensibles et font office d'organe tactile. Les quatre pieds du Pian ont des pouces inversés.

Le pelage dorsal est souvent sombre, noirâtre ou grisâtre, alors que leur fourrure ventrale est plus claire. Leurs oreilles sont grandes et toutes noires. Le Pian a des griffes acérées, de longues moustaches et une queue préhensile.

L’opossum commun ou Pian (Didelphis marsupialis)

Le Pian est un animal nocturne et arboricole qui passe la majeure partie du jour à dormir dans des arbres creux, la tête placée en dessous du reste de son corps. À l'aurore, il descend au sol chercher sa nourriture. Il mange des fruits, notamment des mangues, des vers, des grenouilles, des insectes et parfois aussi des oiseaux et des œufs.

En raison de sa lenteur pour ne pas dire paralysie sous l'éclairage des phares de voiture, il se fait parfois écraser sur la route lorsqu'il tente de traverser. Lorsqu'il se sent en danger, il émet une odeur désagréable et si le danger se rapproche, il fait le mort pour déstabiliser l'adversaire.

Le domaine vital de l'espèce est très grand : entre 20 et 140 hectares selon les individus. Le territoire n'est pas exclusif, il peut le partager avec d'autres.

L’opossum commun ou Pian (Didelphis marsupialis)

La femelle met au monde 5 à 9 petits jusqu'à trois fois par an. Après une gestation de 2 semaines passée dans un nid de feuillages, les nouveau-nés sont ensuite portés dans la poche ventrale de la mère pendant 60 à 70 jours car ils sont très faibles et ne pèsent que 0,2 grammes.

À la fin de cette période, ils pèsent 50 grammes. Ils passeront encore une dizaine de jours dans un nid rudimentaire avant de quitter définitivement sa mère. il pèse alors entre 80 et 120 grammes. La longévité en milieu naturel est estimée à deux ans et demi. Le mâle vit seul.

L’opossum commun ou Pian (Didelphis marsupialis)

Cette espèce se rencontre dans les Antilles, et notamment en Martinique, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, et donc en Guyane française (Cf. la carte ci-dessous). Ses zones d'habitat sont les forêts primaires et secondaires, les savanes mais aussi les terres agricoles.

Il fréquente aussi les jardins notamment les zones où il y a des manguiers. Nous avons un gros manguier chez notre voisin, ce qui attire les pians. Il n'est pas rare que notre chien se déchaîne en raison de la présence d'un pian dans notre jardin et il ne reste plus à celui-ci qu'à se réfugier en haut d'un arbuste s'il ne veut pas être croqué ! C'est ce qui est arrivé à cet opossum sur les photos de cet article, notre chien radja lui aboyant dessus comme un possédé ...

En Guyane, le Pian n'a pas bonne réputation. Il est sale, pue et n'hésite pas à fouiller les ordures ménagères pour chercher de la nourriture ... Parfois, il se réfugie dans les combles des maisons d'habitation, faisant un raffut pas possible en pleine nuit alors que toute la maisonnée est endormie !

Il existe d'autres opossums en Guyane comme l'opossum laineux arboricole (Caluromys philander), l'opossum souris-murin (Marmosa murina), le Pian rouge à queue courte ( Monodelphis touan) ou encore l'opossum aquatique (Chironectes minimus). Il y a au total une dizaine d'espèces d'opossums sur le territoire de la Guyane qui sont tous de la famille Didelphidae.

L’opossum commun ou Pian (Didelphis marsupialis)

Sources :

Didelphis marsupialis - Wikipedia

Encyclopédie des animaux de Guyane chez Bleu Distribution.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Mary 05/02/2017 17:49

Nos chiens ont tué une femelle pian. Nous avons retrouvé à côté d'elle ses trois petits qui devaient être dans sa poche. Pour les protéger nous les avons mis dans une boites à chaussures percée pour l'aération. Nous leur avons donner du lait de riz infantile. Que pouvons nous leur donner à manger? A quel moment les relacher dans la nature (taille, poids, aspect) - (ils doivent aujourd'hui mesurer 10 cm)?

Phil 05/02/2017 21:59

Désolé mais je n'ai aucune idée du moment où vous devrez les relâcher. Il me semble qu'il serait mieux de vous rapprocher du zoo de Guyane (site Internet pour les références tél) et plus particulièrement du centre de soins. Le zoo a son propre vétérinaire qui est aussi le responsable de l'établissement. Je vous félicite pour vouloir sauver les petits.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -