Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:07

Le caïman noir est le plus grand caïman de Guyane. Son nom scientifique est Melanosuchus niger (Spix, 1825). Unique représentant du genre Melanosuchus, le caïman noir est une espèce de crocodiliens de la famille des Alligatoridae.

Les anglo-saxons le nomment simplement "Black caiman" et les espagnols "Caimán Negro" ou "Lagarto Negro". Les brésiliens l'appellent "Jacaré-açu" alors que localement en Guyane, les créoles lui ont donné le nom de "Caïman nwé".

Le caïman noir peut atteindre 6 m et peser jusqu'à 400 kg. L'adulte a un ventre blanc et de nombreuses petites écailles sur la nuque. La mâchoire inférieure est marquée par des bandes grises à brunes pour les caïmans les plus âgés.

Le jeune caïman se distingue par ses bandes jaunes sur les flancs comme on peut le voir sur la photo ci-dessous alors que l'animal a été mesuré à 3m45.

Le caïman noir en Guyane française (Melanosuchus niger)

Vivant en Guyane notamment dans la réserve naturelle de Kaw-Roura, ce caïman ci-dessus a suscité l'effroi et la curiosité des promeneurs lorsqu'il est venu se poser le 10 juin 2010 sur la plage de Montjoly. Les pompiers et les gendarmes sont rapidement intervenus avec l'aide d'un herpétologue afin de le capturer et de le ramener à son lieu d'habitat habituel.

D'abord ramené à la caserne des pompiers de Remire-Montjoly, il a ensuite été pris en charge et puis relâché par l'association Kwata au débarcadère de la rivière de Kaw. Selon l'association, il s'agit selon toute vraisemblance d'un individu affaibli qui aurait été surpris par l'augmentation du courant des rivières avec les fortes précipitations. Arrivé en mer, il se serait laissé dériver au gré des courants qui l'auraient poussé sur la plage de Montjoly.

Il est à noter que ce n'est pas la première fois que ce type d'évènement arrive. Déjà en 2006, un autre jeune caïman noir avait "atterri" sur une des plages de Montjoly (voir la photo ci-dessous).

Le caïman noir en Guyane française (Melanosuchus niger)

Le caïman noir qui vit dans des eaux calmes comme les marais, lagunes ou de larges rivières, mange des poissons, y compris des piranhas, et d'autres animaux, comme des oiseaux ou des tortues. De plus grands spécimens peuvent capturer des tapirs, des cabiaïs (gros rongeurs) ou des cervidés lorsqu'ils viennent boire au bord de l'eau.

Leurs dents sont conçues pour saisir mais ne pas déchirer. Ces caïmans avalent leur nourriture en entier après l'avoir noyé. Les jeunes spécimens mangent des crustacés et des insectes.

Les femelles sont reproductrices à partir d'une taille de 2 mètres. Elle pond de 50 à 60 œufs, qui éclosent après environ six semaines. Elle les emporte dans sa bouche vers une mare où elle pourra les maintenir et les surveiller. La mère s'occupe de ses jeunes pendant plusieurs mois. Le caïman noir femelle pond seulement une fois tous les 2 à 3 ans.

Le caïman noir en Guyane française (Melanosuchus niger)

Le prédateur du caïman noir est bien évidemment l'homme qui le chasse pour sa peau et sa chair. Il est intégralement protégé en Guyane, c'est à dire interdit à la chasse et au commerce. Sa survie dépend entièrement du niveau de sa protection dans les pays où il est présent.

On le trouve en effet dans plusieurs pays de la forêt tropicale amazonienne : Bolivie, Brésil, Colombie, Équateur, Guyane, Guyana, Pérou et au Venezuela (Cf. la carte de sa répartition géographique ci-dessous).

Outre le caïman noir, il existe trois autres espèces en Guyane : le caïman gris (Paleosuchus trigonatus), le caïman à lunettes (Caiman crocodilus) et le caïman rouge (Paleosuchus palpebrosus).

Le caïman noir en Guyane française (Melanosuchus niger)

Sources :

Photos de France-Guyane (sauf une)

La faune de Guyane par Eric Hansen et Cécile Richard-Hansen aux Editions Roger Le Guen.

www.kwata.net

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -