Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:49

Vous trouverez ci-dessous la copie de la conférence de presse sur les chiffres de la délinquance pour l'année 2009 en Guyane Française. Contrairement à mon article sur l'insécurité en Guyane dans ce blog où je racontais notre cambriolage, je n'ai aucun commentaire à faire sur ces chiffres officiels. J'en ai fait une copie pour en faire profiter le plus grand nombre ....

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le jeudi 4 février 2010, monsieur Daniel Ferey, préfet de la région Guyane et monsieur Jean-François Schneider, procureur de la République, co-présidaient la conférence de présentation des chiffres de la délinquance 2009. Ils étaient accompagnés de l’ensemble des directeurs des services compétents en matière de lutte contre la délinquance (police aux frontières, direction régionale des douanes, direction départementale de la sécurité publique, gendarmerie nationale, forces armées de guyane, police judiciaire et délégué du préfet pour l’action de l’Etat en mer).

La Lutte contre la délinquance

La Tendance à la hausse de la délinquance constatée sur les 8 premiers mois de l’année a été cassée au cours du dernier quadrimestre. 

Entre janvier et août 2009, la délinquance générale hors infractions à la législation sur les étrangers (ILE) a enregistré une augmentation de 22,26 % et la délinquance de proximité, c’est-à-dire l’ensemble des faits les plus ressentis au quotidien par nos concitoyens (vols, cambriolages, destructions et dégradations…), une hausse de 15,74 %.

Cette tendance à la hausse de la délinquance a pu être cassée à partir du mois de septembre et s’est même inversée sur le dernier quadrimestre. Ainsi la délinquance générale (hors ILE) a-t-elle reculé de 1,6 % entre septembre et décembre 2009. Ce renversement de tendance est encore plus net s’agissant de la délinquance de proximité qui baisse de 10,55 %. Cette tendance à la baisse s’est confirmée au mois de janvier 2010.

Sur l’ensemble de l’année 2009 cependant, la délinquance générale augmente de 13,55 % et la délinquance de proximité progresse de 6,53 %.

Sur cinq ans, de 2005 à 2009, la délinquance générale a diminué de 7,53 % et la délinquance de proximité de 33,95 %. Le taux de criminalité (pour 1000 habitants) passe ainsi de 75,88 en 2005 à 58,06 en 2009 et de 39,81 à 22,65 en délinquance de proximité.

Parmi les infractions qui enregistrent la plus forte hausse, on note les vols à main armée (+ 9,57 %), les vols avec violence (+ 21,35 %) et les cambriolages (+ 12,49 %). Pour ces trois catégories d’infractions, une amélioration sensible est intervenue depuis le mois de septembre. Ainsi, sur les quatre derniers mois de l’année, les vols avec violence ont reculé de 14,71 %, les vols à main armée ont été stabilisés et la tendance à la hausse des cambriolages a été divisée par 3 (+ 5,62 % en moyenne entre septembre et décembre 2009 alors qu’ils avaient augmenté de 15,69 % sur les 8 premiers mois de l’année.

En revanche, les vols à la tire (ou à l’arraché) et les vols à la roulotte (dans les véhicules) diminuent respectivement de 13,61 % et 6,21 % en 2009.

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes progressent de 15,05 % sur l’année mais ont été stabilisées sur le dernier quadrimestre.

Surtout les escroqueries économiques et financières (escroqueries à la carte bancaire, sur internet notamment) font un bond de 47,48 % en 2009. A elles seules, elles expliquent 40 % de l’augmentation de la délinquance au cours de l’année passée.

L’Activité des services a fortement augmenté en 2009

Le taux d’élucidation augmente : 44,26 % contre 43,42 % en 2008. Il reste largement supérieur à celui enregistré au niveau national (37,70 %). Il est en forte progression s’agissant de la délinquance de proximité : 18,12 % contre 15,66 % (+ 2,5 points), et en particulier des cambriolages : .21,8 % contre 15,73 % (+ 6 points).

Les infractions non apparentes révélées par l’activité des services progresse de 31,22 % et même de 25 % hors ILE. Parmi elles, les infractions à la législation sur les stupéfiants sont en hausse de 52,39 %.
Le nombre de mineurs mis en cause augmente de 15,37 % même si leur part dans le total des mis en cause diminue légèrement (4,07 % au lieu de 4,12 % en 2008) et si cette part reste très inférieure à la moyenne nationale (18,27 %).

Le Groupement d’intervention régional (GIR) de Guyane a traité 38 affaires, qui ont conduit à 52 gardes à vue. 11 ont été mis en examen, 8 placés sous contrôle judiciaire et 3 ont été écroués. Le GIR s’est particulièrement investi dans la lutte contre l’orpaillage clandestin, contre le trafic de stupéfiants, les réseaux d’immigration clandestine, le travail dissimulé, les infractions fiscales, les fraudes aux services sociaux et l’urbanisme sauvage.

La Lutte contre l’immigration clandestine

9056 éloignements d’étrangers en situation irrégulière ont été effectués en 2009 contre 8085 en 2008, soit une hausse de 12 %.

La Lutte contre les trafics

S’agissant de l’activité des Douanes, les saisies globales de stupéfiants ont légèrement diminué par rapport à 2008 (- 8 %). Sur les 282 111 grammes saisis, plus des deux tiers concernent des saisies de cocaïne (195 687 g).

La Lutte contre la pêche illégale 

Le nombre de navires contrôlés est stable par rapport à 2008 (189 navires contrôlés contre 196 en 2008 et 90 en 2007).

Ces contrôles ont donné lieu au déroutement de 22 navires, à la saisie de 18 d’entre eux, de 49 km de filets et de 61 tonnes de poissons pêchés illégalement, soit une augmentation de près de 85%.

La Lutte contre l’orpaillage clandestin

Le nombre d’opérations de lutte contre l’orpaillage a légèrement augmenté en 2009 par rapport à 2008 (433 contre 423 l’année dernière).

La stratégie de paralysie des flux d’approvisionnement des sites, qui s’est traduit notamment par la mise en place de barrages sur les fleuves, a porté ses fruits, obligeant les orpailleurs illégaux à chercher des axes de contournement par voie terrestre. Le nombres de pirogues saisies a ainsi diminué (267 contre 327 l’année dernière) alors que celui des quads (117 contre 150) et des véhicules (61 contre 47) saisis a augmenté.

L’activité d’orpaillage illégal s’en est trouvée significativement ralentie comme en témoigne la baisse des saisies d’or (13 kg contre 63), de mercure (121 kg contre 314), de carburants (273 273 litres contre 375 043) et de motopompes (571 contre 640).

L’accent a été mis en revanche sur l’extraction de forêt et la reconduite à la frontière des orpailleurs illégaux. 1485 reconduites de personnes ayant été interpellées dans le cadre de l’opération HARPIE ont eu lieu cette année contre 1366 l’année dernière (+ 8,7 %).

La Lutte contre l’insécurité routière

Le nombre d’accidents (339 contre 410, soit – 17,3 %) et de blessés (457 contre 539, soit – 15,2 %) continue de diminuer. En revanche, le nombre de tués augmente légèrement, 28 contre 27 l’année dernière, en raison de l’accident survenu le 19 décembre dernier sur la RD 9 à Mana et qui a fait 3 morts.

Comme les années précédentes, les conducteurs de deux roues restent les premières victimes des accidents mortels de la circulation routière en Guyane (18 tués sur 28, soit 64 % des tués).

La moitié des tués ont moins de 25 ans. 

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil Philippe - dans Insécurité en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -