Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 15:55

Dénommé Cacao rivière en Guyane, cet arbre qui peut atteindre presque vingt mètres de hauteur et soixante centimètres de diamètre, a plusieurs autres noms vernaculaires comme Châtaignier de Guyane, Cacaoyer rivière ou encore noisetier de Guyane. Il a encore d'autres appellations dans le monde car on le retrouve aussi en Martinique, Guadeloupe, à La Réunion et même en Polynésie, pour ne parler que de l'Outre-mer français. Provenant de l'Amérique centrale et du Sud, il a été introduit dans plusieurs pays notamment en Asie.

Son nom scientifique est Pachira aquatica (Aublet, 1775). Comme son nom botanique en latin le laisse à penser, cet arbre pousse naturellement dans les zones humides, sur les bords des rivières, près des estuaires ou dans les marécages. Membre de la famille des Malvacea, il a de nombreux synonymes tels que : Pachira glabra, Bombax aquaticum, Pachira grandiflora, Bombacopsis glabra et bien d'autres encore ...

Il a une croissance rapide dans son milieu naturel. Son tronc renflé à la base est mou et lisse, de couleur verdâtre, et gorgé d'eau. Il a un feuillage persistant avec des grandes feuilles palmées pouvant atteindre vingt centimètres, luisantes sur le dessus et grisâtres dessous. Elles comportent entre cinq et huit folioles ovales elliptiques. Mais cet arbre est surtout remarquable par la forme et la grosseur de ses fruits ainsi que par la beauté de ses fleurs ...

Cacao rivière (Pachira aquatica)
Cacao rivière (Pachira aquatica)

Le fruit du cacao rivière est oblong, en forme de cabosse de cacaoyer d'environ trente centimètres de long et 15 cm de diamètre. Au début charnu et vert, il devient ensuite ligneux et prend une couleur brune. Cet arbre ne doit pas être confondu avec le Cacaoyer (Theobroma cacao, Linnaeus 1753) duquel on exploite les fèves de cacao pour fabriquer du chocolat.

Le fruit du caco rivière s'ouvre par cinq valves et contient de grosses graines arrondies entourées d'une pulpe blanchâtre. Ces graines sont d'un brun clair parcourues par des bandes blanches. Comestibles, elles peuvent être mangées crues, bouillies, cuisinées ou grillées sous la cendre. Elles ont un goût qui ressemble pour certains à celui de la cacahuète ou pour d'autres, à celui de la noisette ou de la pistache ... Certains fabriquent même du pain après avoir moulu les graines en farine.

Les fleurs, de couleur blanc crème, mesurent environ vingt centimètres de diamètre. Dotées de pétales longs et lancéolées, elles s'ouvrent comme une peau de banane laissant apparaître des étamines d'une couleur orange tirant sur le jaune formant une structure soudée. Dix phalanges d'étamines proéminentes et soyeuses à extrémité rouge s'épanouissent en un bouquet parfumé, notamment la nuit, et caduque d'une seule pièce. Ephémères, les fleurs du Caco rivière (ou Cacao sauvage) apparaissent à n'importe quelle période de l'année et ne s'ouvrent qu'au petit matin.

L'arbre Pachira aquatica a dans certaines régions des propriétés médicinales. Ses feuilles sont utilisées comme dépuratif, diurétique et contre les infections urinaires.

Cacao rivière (Pachira aquatica)

Le Pachira aquatica figure dans La Notice sur les produits de la Guyane française réunis par les soins du Comité local de la colonie et figurant à l'exposition universelle de 1900. Cette notice fut rédigée par le Dr Gabriel Devez, licencié es-sciences naturelles, ancien professeur d'agriculture à Cayenne. Il y décrit cet arbre comme un faux cacaoyer, surtout recherché pour son écorce fibreuse.

Le Cacao rivière est aujourd'hui utilisé comme plante ornementale d'intérieur et peut se cultiver sous forme de bonzaï. Il est souvent commercialisé avec un tronc tressé de deux ou trois tiges. Il nécessite un arrosage régulier mais modéré et doit être positionné dans un endroit lumineux, sans être toutefois directement exposé au soleil. Il se reproduit par bouture ou semis. Mature à l'âge de quatre ou cinq ans, il produit ses premiers fruits au printemps et à l'automne.

Cacao rivière (Pachira aquatica)

Sources :

Bombacopsis glabra (L'Île de la Réunion et d'ailleurs ...).

Pachira aquatica par Jean-Marie Prévoteau (Walapulu).

Wikipédia (Pachira aquatica).

Pachira aquatica (hortipedia.com).

Pachira aquatica (nature.jardin.free.fr).

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Flore de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -