Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 17:08

La Pointe Buzaré à Cayenne est un promontoire rocheux d'origine volcanique qui s'avance dans la mer, avec à sa droite l'Anse Méret et à sa gauche, l'Anse Nadau. Cette pointe est parfois orthographiée avec le nom de "Buzaret", alors que l'écriture conforme est "Buzaré", comme le nom patronymique d'une famille autrefois propriétaire de cette pointe. Nous reviendrons un peu plus loin dans cet article sur l'origine de la dénomination de cette avancée rocheuse naturelle qui se jette dans l'océan.

Pour accéder à la Pointe Buzaré, il faut emprunter l'avenue Pasteur, et prendre la route entre cet Institut Pasteur et la DRIRE (Direction Régionale de l'Industrie de la Recherche et de l'Environnement), petite rue justement dénommée Impasse Buzaré. Un site de la Direction de l'Environnement, et de l'Aménagement et du Logement (DEAL) est aussi installé dans cette impasse.

Un parking se trouve tout au bout, face à la mer. Ce site naturel offre un très joli paysage avec une plage de sable coquillier pour se baigner côté anse Méret, des cocotiers, un kiosque et des tables pour le pique-nique. Les nombreux cocotiers permettent aussi d'installer un hamac à l'ombre pour une petite sieste avec une ventilation naturelle ...

Ce site de presque deux hectares est, depuis de nombreuses années, la propriété du Conservatoire du littoral, établissement public administratif de l'Etat rattaché au ministère chargé de la protection de la nature.

La Pointe Buzaré à Cayenne, un joli site naturel protégé

Un site remarquable, aujourd'hui bien valorisé, au milieu de l'espace urbain

Suite à une convention de gestion du domaine terrestre et littoral signée entre le Conservatoire du littoral et des rivages lacustres et la Commune de Cayenne, cette dernière est désignée gestionnaire des sites appartenant au Conservatoire du littoral situés sur la partie continentale de son territoire. Tous les sites déjà gérés par la commune ont été regroupés le 5 mars 2015 au sein du site terrestre "Rivages de Cayenne", y compris l'Anse Chaton.

Une première convention avait en effet déjà été signée le 15 octobre 2008 concernant la gestion de la Pointe Buzaré, de la colline de Montabo, de l'Anse du Montabo et du Mont Bourda. L'objectif est la sauvegarde du littoral, le respect des sites naturels et de l'équilibre écologique.

La mairie de Cayenne qui avait déjà mis en œuvre depuis plusieurs années une politique de reconquête de son front de mer, a décidé de valoriser la pointe Buzaré jusqu'alors quasi abandonnée. Ainsi les travaux d'aménagement et de revalorisation de cette pointe furent voté à l'unanimité du Conseil municipal le 30 mai 2011.

Dès le 15 octobre 2013, une première tranche des travaux était inaugurée par le Maire de Cayenne et son conseil pour l'illumination de ce site mettant en valeur la cocoteraie, le kiosque, le mobilier et l'enrochement. L'éclairage a été choisi afin de respecter l'environnement du site tout en le sécurisant, permettant aussi une utilisation nocturne prévue avec l'installation d'un auditorium de plein air.

L'inauguration de cet amphithéâtre par le Maire, Mme Phinéra-Horth, s'est déroulée le 14 octobre 2014 en présence d'un représentant du préfet, et de M. Julien Cottalorda, architecte du projet. Ouvert aux manifestations culturelles et de loisirs de la ville, ce premier ouvrage de plein air permet d'accueillir 135 places assises, et six emplacements pour des personnes à mobilité réduite.

La Pointe Buzaré à Cayenne, un joli site naturel protégé

Origine du nom de cette Pointe

A la fin du XIXe siècle, Mr. Joseph François Marie Buzaré et son épouse Marie-Louise vinrent s'installer sur cette avancée sur laquelle ils avaient obtenu une concession temporaire. En effet, lors de la naissance de leurs enfants, Lucien Joseph et Marie-Louise Ernestine, ils habitaient à d'autres adresses à Cayenne. Ainsi Lucien Joseph Buzaré est né le 3 octobre 1891 au domicile de ses parents rue Christophe Colomb, alors que sa sœur cadette Marie-Louise Ernestine a vu le jour le 29 novembre 1893 à la rue Malouet.

Originaire du Finistère, Joseph François Marie Buzaré exerçait à Cayenne le métier aujourd'hui disparu de "Ferblantier", qui consistait à fabriquer et vendre des ustensiles en fer blanc tels que des bassines, des assiettes, casseroles ou autres lanternes, recouverts d'une fine couche d'étain. Né le 8 décembre 1865 à Landerneau (29), il est décédé le 29 mars 1903 à Cayenne.

Quelques temps après le décès de son époux, sa veuve Marie-Louise Buzaré sollicita officiellement le 24 novembre 1905 auprès du gouverneur de la Guyane une demande de concession définitive d'un terrain bâti situé à Cayenne sur l'Anse Nadau, dans la zone des 50 pas géométriques réservés à l'Etat, et qu'elle détenait depuis plusieurs années.

La demande de Mme Veuve Buzaré, ainsi que le plan des lieux, avaient été déposés au bureau du service du Domaine de l'Etat et de la Colonisation, sis au n° 16 de la rue de la Liberté, afin d'ouvrir une enquête de commodo et incommodo. C'est encore aujourd'hui le nom donné à ce type d'enquête préalable effectuée par l'Administration avant la prise de certaines décisions soumises à une autorisation administrative.

L'annonce de cette enquête fut publiée dans le Journal officiel de la Guyane Française avec cette mention :"Les personnes qui se croiraient fondées à réclamer contre cette demande seront admises à présenter leurs moyens d'opposition pendant toute la durée de l'enquête qui sera faite par le Chef du service de la Colonisation et qui sera close le 16 février 1906".

Finalement, la concession définitive sera accordée en juin 1906 à Mme Marie-Louise Bauduret, veuve du sieur Marie Joseph François Buzaré, d'un terrain situé à l'anse Nadau dans la banlieue Est de Cayenne et dépendant des 50 pas géométriques réservés à l'Etat : "Ce terrain, d'une superficie totale de 51 ares 79 centiares, est borné : au nord et à l'ouest, par le rivage de la mer ; au sud, par un sentier public faisant communiquer l'anse Nadeau avec l'anse Méret ; et à l'est, par les terres du domaine public bordant le littoral".

Mme Veuve Marie-Louise Buzaré, veuve en premières noces de Jean-Jules Navant, et en deuxièmes noces de Buzaré, décèdera le 7 avril 1912 à l'âge de 50 ans.

Cette propriété Buzaré, qui donnera son nom à cette "Pointe" du littoral nord de Cayenne, restera pendant de nombreuses décennies la propriété de cette famille.

La Pointe Buzaré à Cayenne, un joli site naturel protégé

Quelques photos supplémentaires du site

Cliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandir

Cliquer sur une photo pour l'agrandir

Sources :

Archives Nationales d'Outre-Mer (Etat-civil).

Journaux officiels de la Guyane française (13 janvier 1906 / 20 janvier 1906 / 19 juin 1906).

Bulletins municipaux de la ville de Cayenne (Écho Capital).

Conservatoire du littoral.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -