Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 17:27

Kaw est un petit village créole situé en plein cœur de la réserve naturelle des marais de Kaw. Le bourg est administrativement rattaché à la commune de Régina depuis 1946. Composé d'une cinquantaine d'habitants, la population vit principalement de la chasse, de la pêche mais aussi du tourisme. On ne peut accéder au village que par barque ou pirogue.

On y trouve une église, une école primaire, un dispensaire, un foyer rural et une agence postale. Une centrale solaire photovoltaïque a été installée en 1982 mais a dû être totalement réhabilitée en 2009. Les savanes inondables de Kaw représentent un site important pour la conservation de nombreuses espèces comme les hoazins (grands oiseaux arboricoles), les caïmans (noirs, à lunettes, gris et rouges) et les oiseaux d'eau (Jacanas, aigrettes, hérons cocoï, martins pêcheurs ...).

Quant à l'église Saint André, elle fait partie de la paroisse Saint Dominique de Roura. Il n'y a en effet pas de prêtre de manière permanente à Kaw. C'est le curé de la paroisse Saint Dominique qui assure la messe une fois par mois.

Eglise Saint André de Kaw (Guyane)

En 1836, Kaw constituait l'un des quatorze quartiers (équivalents des communes mais sans conseil municipal élu) de la Guyane avec 28 habitations et une population de 1961 habitants dont 1829 esclaves. Le commissaire-commandant Louis-Marie Bruneau nommé par le gouverneur faisait office d'officier d'Etat-civil. Il était le propriétaire exploitant de l'une des deux sucreries du quartier à l'époque. L'autre sucrerie était située sur l'habitation Favard dont on peut encore voir quelques vestiges aujourd'hui.

En 1847, M. Barrat demeurant à Nantes obtient une concession d'un terrain situé à droite de la rivière de kaw en amont de cette rivière et du nouveau canal de Kaw. M. Barrat, représenté à Cayenne par M. Clément Malin son fondé de pouvoirs, était déjà le propriétaire de l'habitation Les Sables au quartier de Kaw et de l'habitation St Pérey sur le quartier d'Approuague.

En échange de ce nouveau terrain, M. Barrat offre 2000 francs au domaine colonial pour contribuer aux travaux du canal de kaw au fleuve Approuague et cède gratuitement un terrain de 6 hectares au domaine colonial en vue de la construction de l'église du quartier et de divers établissements qui doivent l'entourer.

Un arrêté du 11 septembre 1849 signé par le gouverneur Pariset fixe les circonscriptions des paroisses de la Guyane française. Cet arrêté a été pris sur avis du préfet apostolique Jean Dossat pour la délimitation des paroisses dont les églises sont terminées ou en cours de construction. Pour Kaw, la circonscription s'étend sur tout le quartier.

Eglise Saint André de Kaw (Guyane)

Le gouverneur Pariset prend un autre arrêté le 30 mars 1850 qui nomme les membres du conseil de fabrique de la paroisse de Kaw. Le gouverneur par interim de la Guyane, Charles de Muyssart avait fixé le 20 juillet 1825 un règlement pour la fabrique de l'église de Cayenne. Dans son article premier, ce règlement explique le rôle et le fonctionnement des fabriques des églises de Guyane.

Ainsi, l'article 1 de ce Règlement stipule : "Les fabriques sont chargées de veiller à l'entretien et la conservation des églises, d'administrer tous les biens et revenus ci-après désignés qui sont affectés à l'exercice de la religion; afin de pourvoir à tout ce qui est nécessaire à la célébration de l'office divin et au maintien de sa dignité ...".

L'article 3 de ce Règlement précise que dans toutes les paroisses de la colonie, le conseil sera composé de cinq membres pris parmi les notables habitants : ils devront être catholiques et être domiciliés dans la paroisse. Il est aussi indiqué que si la paroisse dépasse les 5000 âmes, alors le nombre de conseillers sera de neuf, dont obligatoirement le Procureur général.

Les cinq membres du Conseil de fabrique pour la paroisse de Kaw dans l'arrêté du 30 mars 1850 ont été désignés sur proposition du préfet apostolique : MM. Léopold Léger, Laurent Lavanne, Firmin Brasset, Victor, et Edouard Barrat. Sont aussi membres de doit du conseil de fabrique , le curé de la paroisse et le commandant de quartier. Ce conseil doit être renouvelé tous les trois ans.

Eglise Saint André de Kaw (Guyane)

Pendant quelques années après la construction de l'église, les prêtres qui desserviront la paroisse ne seront pas en poste à Kaw. Ils viendront régulièrement assurer les offices religieux mais sans demeurer sur place. Ce fut le cas pour l'abbé Joseph Guyodo en 1854 qui venait de Cayenne. Ordonné prêtre en 1847, il entre trois ans plus tard au noviciat de la Congrégation du Saint-Esprit pour finalement s'embarquer pour la Guyane. D'abord missionnaire, il sera nommé Curé de Cayenne avant de devenir le Préfet apostolique de la Guyane en 1885.

Par lettre de committimus du Préfet apostolique de Guyane, Mgr Jean Dossat, datée du 21 avril 1862, le gouverneur nommera Léon Roy, curé de la paroisse de Kaw.

Autres photos de l'Eglise Saint André de Kaw :

Eglise Saint André de Kaw (Guyane)Eglise Saint André de Kaw (Guyane)Eglise Saint André de Kaw (Guyane)
Eglise Saint André de Kaw (Guyane)Eglise Saint André de Kaw (Guyane)Eglise Saint André de Kaw (Guyane)

Sources :

Bulletins officiels de la Guyane (Manioc.org)

Règlement pour la fabrique de l'église de Cayenne (Avril1869)

R.P GUYODO de la Congrégation du Saint Esprit et du Saint Cœur de Marie par L.H (1901)

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Eglises de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -