Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 10:33

Située place Léopold Héder, également parfois encore appelée Place de Grenoble, la fontaine Tardy de Montravel, du nom d'un ancien gouverneur de la Guyane, a été inaugurée le 28 avril 1867 en présence du préfet apostolique Mgr Jean Dossat. La place qui est maintenant classée monument historique par arrêté du 9 mars 1999 s'appelait à l'époque de l'inauguration de cette fontaine, Place du gouvernement. En effet, les gouverneurs de la Guyane et leur administration résidaient alors dans l'ancien couvent des jésuites situé sur cette place. Ce magnifique bâtiment de style colonial abrite aujourd'hui l'hôtel de la Préfecture de la Guyane.

Cette fontaine a été d'une grande utilité pour les habitants de Cayenne qui, jusqu'en 1867, se contentaient d'utiliser les eaux pluviales et l'eau de quelques puits privés pour leur consommation, ce qui était un gros problème en saison sèche ou en période de sécheresse. Trois autres fontaines publiques furent installées à différents endroits de la ville pour distribuer l'eau qui était alors stockée dans un grand réservoir sur le Fort Cépérou. Un deuxième réservoir sera construit un peu plus tard en 1893 au sommet de la colline de Montabo.

Ces trois autres fontaines sont : - La fontaine Merlet qui se trouvait à l'emplacement du monument en l'honneur de Felix Eboué sur la place des Palmistes, - La fontaine Dunez était elle située à l'angle de l'avenue du Général de Gaulle et de la rue du 14 juillet, - Et la fontaine à l'angle du Boulevard Mandela (ex-boulevard Jubelin) et de l'avenue du Général de Gaulle. Cette dernière fontaine, bien que toujours présente, n'est plus alimentée depuis bien longtemps.

C'est le gouverneur Tardy de Montravel qui, en 1862, décida d'amener l'eau courante à Cayenne à travers des canaux d'adduction d'eau en provenance du lac Rorota du Mont Mahury, situé sur la commune de Remire. La responsabilité de ces importants travaux sera confiée à Lalouette, ingénieur, directeur du service des Ponts et Chaussée en Guyane.

Fontaine Tardy de Montravel, place Léopold Héder à Cayenne

Déjà le gouverneur Tardy de Montravel avait, par un arrêté du 10 juin 1861, utilisé les condamnés à entretenir les routes de la colonie. L'article 1er de cet arrêté stipule :"Il est formé, pour être mis à la disposition de la direction des Ponts et Chaussées, un atelier de travailleurs, composé de 1) des individus condamnés à l'emprisonnement qui, de leur plein consentement, voudront s'y enrôler ; 2) des détenus pour frais, amendes ou contribution personnelle ; 3) des condamnés à l'emprisonnement pour mendicité ou vagabondage ...

Ces travailleurs condamnés recevaient un salaire de 50 centimes par jour de travail pour la restauration des routes. Un règlement spécifique daté du 14 juillet 1861 avait été élaboré avec indication de leurs horaires de travail, des pauses déjeuner, de la tenue de travail et bien entendu, des sanctions en cas d'indiscipline ou de fuites ...

Aussi, fit-il appel un peu plus tard au service pénitentiaire pour réaliser les importants travaux d'utilité publique nécessaires pour faire venir l'eau courante du lac du Rorota jusqu'aux fontaines de Cayenne. Ce fut le premier gouverneur de Guyane à utiliser les bagnards pour effectuer des travaux publics, avec bien évidemment le consentement de l'administration pénitentiaire. L'un de ses successeurs à la tête de la colonie, le colonel Jean-Louis Loubère, qui a laissé l'image en Guyane d'un grand bâtisseur, en fit de même et généralisa ce "modus operandi".

Fontaine Tardy de Montravel, place Léopold Héder à Cayenne

Sur une proposition rédigée dans un rapport du gouverneur de la Guyane, un décret impérial du 29 avril 1868 signé par Napoléon III, décrète "que la fontaine monumentale érigée sur la Place du Gouvernement, à Cayenne, prendra le nom de Fontaine de Montravel afin de perpétuer dans le souvenir de la population le nom et les services éminents de M. le contre-amiral Tardy de Montravel, ancien gouverneur de la Guyane".

Un arrêté du 4 juin 1868 signé par A. Hennique, successeur de Tardy de Montravel, promulguera en Guyane les deux décrets impériaux du 29 avril ayant pour objet l'attribution des noms de Tardy de Montravel et de Merlet aux fontaines érigées à Cayenne, l'une sur la Place du Gouvernement (actuelle Place Léopold Héder) et l'autre, sur la Place de l'Esplanade (actuelle Place des Palmistes). La fontaine Merlet, du nom d'un ancien maire de Cayenne, a, comme déjà précisé, été enlevée lors de la construction du Monument dédié à Félix Eboué.

En effet, Louis François Marie Tardy de Montravel, né 28 septembre 1811 à Vincennes près de Paris fut le 41° gouverneur de la Guyane où il restera en fonction de mai 1859 - décret impérial le nommant gouverneur de la Guyane du 16 février 1859 - jusqu'à sa mort le 4 octobre 1864 à Elbeuf (Seine inférieure). Il est en effet décédé alors qu'il était en congés de convalescence en métropole après que sa santé se soit fortement dégradée lors d'une tournée d'inspection dans les pénitenciers du Maroni.

Après avoir été admis à l'Ecole navale, il sortit le deuxième de sa promotion sur le vaisseau L'Orion. Il fit ensuite presque toute sa carrière comme officier de marine où il gravit tous les grades pour être nommé à celui de contre-amiral le 24 février 1864. Nommé chevalier de la Légion d'honneur le 28 avril 1842, puis officier le 2 octobre 1855, il sera élevé au grade de Commandeur de l'ordre impérial de la Légion d'honneur le 14 août 1860.

Durant ses longues navigations le long des côtes d'Amérique, le commandant Tardy de Montravel avait séjourné à plusieurs reprises en Guyane. il s'y est même marié le 6 septembre 1843 à Cayenne avec Adèle Marie Louis Herminie Albert, née le 27 avril 1825 à Cayenne, sans profession, fille de Pierre Albert, chevalier de la légion d'honneur, chef de bataillon du 3ième Régiment d'infanterie de marine à Cayenne.

Lors de son mariage, Tardy de Montravel était chevalier de la légion d'honneur, Lieutenant de vaisseau commandant la cannonière-brick la Boulonnaise, alors mouillée en rade de Cayenne. Bien après ce mariage, les liens familiaux qui l'attiraient en Guyane lui avaient fait considérer ce pays comme sa seconde patrie.

En 1851, alors qu'il était Capitaine de Frégate, il fait publier un manuel intitulé "Instructions nautiques pour naviguer sur les côtes des Guyanes".

Comme gouverneur de la Guyane, et outre l'approvisionnement en eau courante de Cayenne, il s'est surtout occupé de l'installation du Bagne et de sa réorganisation vers des activités utiles comme les travaux publics ou forestiers. On lui doit aussi la construction du Phare de l'enfant perdu au large de Cayenne.

Louis François Tardy de Montravel a aussi laissé son nom à une pointe située à Remire-Montjoly, aujourd'hui aménagée en espace pour les enfants mais dont l'accès est actuellement interdit pour cause de travaux de rénovation. Cette dénomination vient du fait que le gouverneur Tardy de Montravel avait fait bâtir à cet endroit une habitation de villégiature balnéaire pour les gouverneurs de la Guyane, avant l'aménagement de la Résidence de Bourda. Il ne reste pratiquement plus rien de cette habitation complètement recouverte par la végétation.

Fontaine Tardy de Montravel, place Léopold Héder à Cayenne

Sources :

Manioc.org (B.O 1868)

Photographie de Tardy de Montravel (Gallica / BNF)

Archives Nationales d'Outre-Mer (ANOM)

Revue maritime et coloniale - volume 13

Lieux patrimoniaux de Guyane (Conseil général de la Guyane)

Le Fort Cépérou (Blada.com)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -