Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 10:52

C'est par un arrêté du 18 septembre 1901 que le gouverneur de la Guyane p.i Emile Merwart créa à Cayenne un Musée local : " Il est institué à Cayenne un Musée local dans lequel seront conservés et exposés des objets présentant un intérêt historique, artistique ou scientifique, notamment des documents concernant l'histoire de la colonie depuis les origines, des sculptures, peintures, gravures et médailles, des minerais du pays, des spécimens de la faune et de la flore guyanaise, des objets façonnés par les peuplades indigènes de la Guyane".

Il y est aussi précisé que le Musée local est installé au rez-de-chaussée de l'hôtel du Secrétariat Général. Ce Musée est placé sous la surveillance d'un comité de patronage présidé par le Secrétaire général et composé des principaux chefs de service de la colonie, de deux conseillers généraux, du maire de Cayenne et de cinq habitants désignés par le gouverneur.

Le budget du Musée local est accordé par le Conseil général qui, chaque année dans sa session du 3ième trimestre, soumettra à l'administration un projet de demande de crédits à présenter à l'Assemblée locale. Le comité de patronage a tenu sa première séance le 25 septembre 1901. Il a confié au Dr Devez et à M. E. Bassières, membres du comité de patronage, le soin de classer les objets exposés et notamment ceux provenant des collections du pavillon de la Guyane à l'exposition de 1900.

Une Décision du gouverneur du 26 septembre 1901 nommera Eugène Bassières, premier Conservateur du Musée local jusqu'au 31 décembre 1903. Il est à noter que M. E. Bassières était ingénieur agronome, agent général des cultures, et directeur du jardin d'essais de Baduel (Voir un résumé de sa biographie "ICI" sur ce blog). L'inauguration de ce Musée local s'est déroulée le 15 octobre 1901, à l'occasion de la fête de Cayenne.

Pour agrandir une des photos de cet article, cliquez au milieu de celle-ci

Pour agrandir une des photos de cet article, cliquez au milieu de celle-ci

Un précédent musée avait en partie été détruit lors du grand incendie de Cayenne en août 1888. Quelques collections avaient cependant pu être sauvées et se trouvent encore dans le Musée Alexandre Franconie qui occupe aujourd'hui toujours le même bâtiment de style colonial qui était autrefois l'hôtel du Secrétariat général du gouvernement de la Guyane.

En effet, l'Administration locale avait racheté en 1885 cette grande bâtisse de famille, difficile à entretenir, à Gustave Franconie, fils d'Alexandre, qui l'avait reçue en héritage par rachat des parts de son frère Frédéric Elie (maire de Cayenne de juillet 1880 à juin 1882).

Gustave fut durant presque vingt ans député de la Guyane. Fils de Marie Geneviève Gertrude, Gustave (1845-1910) ne fut officiellement reconnu par Alexandre Franconie que le 27 juillet 1853 lorsque celui-ci se maria à Cayenne avec sa mère.

Dès 1885, fut inaugurée dans cette grande maison créole une bibliothèque qui prit le nom d'Alexandre Franconie. Il est à noter qu'en vendant sa maison à l'Administration locale, Gustave lui fit aussi don de la bibliothèque familiale. Après le classement des ouvrages offerts par le député de la colonie, le gouverneur Jean-Baptiste Antoine Lougnon nomma le 22 mai 1885 un comité de surveillance de la bibliothèque publique Alexandre Franconie et désigna son premier bibliothécaire en la personne de M. Jeanneney, professeur au collège de Cayenne. Ce dernier devait en outre assurer la fonction de secrétaire du comité de surveillance.

Quant à Alexandre Franconie (1808-1873), il fut un négociant bien connu à l'époque à Cayenne et propriétaire du plus grand magasin de la place. Il fut notamment président du Conseil d'administration de la Compagnie aurifère de l'Approuague. Né le 3 juin 1808 à Cayenne, Etienne Antoine Alexandre Franconie est décédé le 20 septembre 1873 à l'âge de 65 ans dans cette grande maison créole dont l'adresse était alors au n° 1 Rue de Choiseul qui correspond maintenant au n° 1 de l'avenue de Gaulle à Cayenne (Cf. ci-dessous la déclaration de décès d'Alexandre Franconie).

Musée départemental Alexandre Franconie à Cayenne

Cette grande demeure bourgeoise de ville fut construite entre 1820 et 1842 par la famille Franconie qui était arrivée d'Europe au XVIIIe siècle. Elle a la forme d'un U avec un petit jardin intérieur composé de plantes aromatiques et médicinales. L'immeuble est posé sur un socle de 1,60 m construit en moellons de pierres et en briques.

En 1901 lors de l'inauguration du Musée local, un garde-corps entourait le bâtiment. Comme toutes les maisons créoles, il est bâti sur une ossature bois avec un remplissage de briques. Les parois des murs sont des planches montées à clin.

La bibliothèque possède deux étages et un étage de comble alors que le Musée n'a qu'un étage et un étage de comble. L'immeuble est aujourd'hui recouvert de tôles nervurées alors qu'à l'origine, le toit était couvert de tuiles mécaniques (emboîtement des tuiles les unes dans les autres) et avait un épis et une crête de faîtage.

Cet immeuble Franconie, propriété du Conseil général, est situé dans le centre-ville de Cayenne sur l'avenue du Général de Gaulle, et jouxte la fameuse place des Palmistes. Aujourd'hui restauré, l'immeuble Franconie est classé Monument Historique par un arrêté du 14 février 1986. Plus récemment en 2011, cette maison-musée a été labellisée "Maison des illustres" par le ministère de la culture. Le label « Maisons des illustres » signale des lieux dont la vocation est de conserver et transmettre la mémoire des personnalités qui les ont habitées.

Musée départemental Alexandre Franconie à Cayenne

Les objets qui forment la première collection du Musée proviennent du lot rassemblé pour l'exposition universelle de 1900 et classé par le Dr Devez et E. Bassières, ainsi que par les collections qui ont pu être sauvées de l'ancien musée détruit par l'incendie de 1888, et notamment quelques tableaux et objets offerts par Victor Schœlcher.

D'autres objets proviennent des premiers dons de notables membres du Comité de patronage comme le gouverneur p.i Emile Merwart lui-même et son frère Paul Merwart, peintre de la marine, en mission officielle en Guyane en 1901. Les premières collections sont constituées de dépouilles de chasse offertes par les habitants et naturalisées ensuite. Le musée aujourd'hui encore constitue un cabinet de curiosités avec de nombreux objets hétéroclites comme par exemple le gros caïman noir empaillé tué par un gendarme en 1918 et toujours visible aujourd'hui ...

Le musée regroupe des collections dans un grand nombre de domaines comme l'histoire naturelle (faune, flore, minéralogie de Guyane), l'archéologie, l'ethnologie et l'histoire locale. La collection d'insectes du Père Yves Barbotin qui comporte près de 4000 spécimens est particulièrement remarquable, de même que les peintures du bagnard Francis Lagrange dit Flag représentant des scènes du Bagne (courte biographie de Francis Lagrange à la fin de l'article dédié à la chapelle de l'île Royale sur ce blog : "ICI").

Le Musée départemental Alexandre Franconie est à découvrir absolument lorsque l'on visite la Guyane !

Musée départemental Alexandre Franconie à Cayenne

Sources :

Manioc.org (B.O.G.F - 1901 /1885).

Ministère de la culture - Base Mérimée.

La Quinzaine Coloniale du 10 novembre 1901 (Guyane).

Exposé sur le musée départemental Alexandre Franconie par David Carita, responsable du Musée Franconie..

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -