Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 16:31

La mairie de Cayenne est située au n° 1 de la rue de Rémire en prolongement de l'avenue du Général de Gaulle. Elle a été construite en 1925 sur l'emplacement de la mairie précédente qui avait été installée vers la fin du XIXe siècle dans les locaux de l'intendance.

Construite en maçonnerie de briques sur le même plan que l'ancien bâtiment de l'intendance, les ouvertures sont ornées d'arcs segmentaires et d'agrafes. Des fausses colonnes engagées rythment les façades. Le plan du bâtiment fut réalisé sous le contrôle de Paul Amusant, commis principal du cadre local des Mines, délégué comme agent-voyer à la commune de Cayenne en mai 1925.

C'est sous la mandature municipale d'Eugène Gober qui fut le maire de Cayenne de mai 1910 à avril 1928 que fut érigé cet édifice. Eugène Gober fut aussi conseiller général puis président de ce Conseil de 1913 à 1919, puis de 1922 à 1928.

On lui doit de nombreux autres édifices à Cayenne tels que l'Ecole maternelle de la place des Palmistes nommée quelques années plus tard Ecole Joséphine Horth, l'Hôtel des Postes, l'agrandissement de l'école communale des garçons aujourd'hui Ecole Samuel Chambaud, le Monument aux morts place du coq, et bien d'autres encore ...

Vous pouvez cliquer sur l'une de ces photos pour l'agrandir.Vous pouvez cliquer sur l'une de ces photos pour l'agrandir.Vous pouvez cliquer sur l'une de ces photos pour l'agrandir.

Vous pouvez cliquer sur l'une de ces photos pour l'agrandir.

Courte biographie d'Eugène Gober :

Né le 15 décembre 1876 à Roura (Guyane), Eugène Phocilide Gober est le fils de Louis, né au quartier d'Approuague le 11 mai 1850 et qui exerçait la profession de maçon, et de Ines Palmier, née le 4 septembre 1853, cultivatrice. Mariés le 5 juin 1880 à Cayenne, les parents d'Eugène divorceront le 10 août 1898 par jugement de la Cour d'appel de la Guyane française. Il est à noter que Eugène Phocilide et sa sœur Régia Marie Joséphine ne seront officiellement reconnus par leur père Louis que le jour de son mariage le 5 juin 1880.

Après être parti en métropole étudier le droit, Eugène revient en Guyane en 1905 où il devient avocat-avoué. Il se lance assez rapidement dans la politique et devient maire et conseiller général. Eugène Gober sera aussi un homme d'affaire. En 1927, il deviendra co-propriétaire de l'usine de production de Rhum de Lamirande.

Par décret du 17 octobre 1913, il sera nommé Chevalier du mérite agricole et plus tard Chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur par décret du 27 juillet 1919, rendu sur le rapport du ministre des colonies.

Alors qu'il s'était marié le 11 janvier 1906 à Cayenne avec Marie Louise Legangnoux Veuve de Jean-Marie Ollitrault, il divorcera le 18 avril 1918 et se remariera à Cayenne le 27 mars 1919 avec Marie Anne Saint Félix.

Après avoir soutenu Galmot lors de sa première élection de député en 1919, Eugène le lâchera après la condamnation de l'intéressé dans "l'affaire des rhums", pour soutenir Eugène Lautier qui sera réélu aux élections de 1928. Ces résultats provoqueront de graves troubles à Cayenne entraînant aussi la démission d'Eugène Gober de sa fonction de maire et de président du Conseil général.

Il quittera même définitivement la Guyane à destination de l'Afrique Equatorial où il exercera sa profession d'avocat. Eugène Gober est décédé le 29 juin 1946 à Paris.

La mairie de Cayenne, aujourd'hui et hier

Sur la carte postale ancienne ci-dessus, il s'agit de l'ancienne mairie installée à la fin du XIXe siècle dans le bâtiment de l'intendance. Cette ancienne mairie est, comme il a déjà été précisé, située exactement au même endroit que celle d'aujourd'hui.

Eugène Gober a donc assumé ses fonctions de maire à la fois dans la mairie d'hier et dans celle d'aujourd'hui ... Même si, et vous vous en doutez, il a déjà été effectué plusieurs rénovations de l'actuelle mairie depuis sa construction. La mairie d'aujourd'hui est inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel de la Guyane depuis le 6 février 2003.

Cette ancienne mairie dont nous pouvons voir un autre angle sur cette vieille photo prise en 1898 ci-dessous, donc plus ancienne que la carte postale du début du XXe siècle, était alors construite en pan de bois avec un remplissage de briques, comme beaucoup de bâtisses créoles de cette époque, posée sur un socle en maçonnerie.

Trois marches permettaient un accès à une petite galerie sur la façade principale comme on peut le voir sur les deux photos. Des fenêtres cintrées éclairaient le premier étage ainsi que l'étage des combles. Sur la façade principale, l'étage de comble comportait des lucarnes rampantes. Le toit à longs pans était couvert de bardeaux et orné de deux épis de faitage.

Cette photo ci-dessus est extraite d'un ouvrage de Jean Hess daté de 1898 et intitulé "L'Île du Diable : enquête d'un reporter aux Iles du Salut et à Cayenne"

Cette photo ci-dessus est extraite d'un ouvrage de Jean Hess daté de 1898 et intitulé "L'Île du Diable : enquête d'un reporter aux Iles du Salut et à Cayenne"

Mais il reste encore des traces visibles à Cayenne d'une mairie plus ancienne, à la Galerie des trois-fontaines, au n° 48 de l'avenue du Général de Gaulle. En effet, et jusqu'à la fin du XIXe siècle, la mairie était installée dans l'ancienne maison de Victor Céide, un riche négociant ayant fait sa fortune dans l'exploitation aurifère.

Cette maison, construite en 1842, également nommée petit Hôtel, fut allouée à la commune et devint la première mairie de Cayenne. Elle se compose d'un corps de bâtiment principal percé d'un passage couvert, encadré de deux pavillons, comme on peut le voir sur l'une des photos ci-dessous.

Le bâtiment principal est en pan de bois avec un remplissage de planches aux étages. Les deux pavillons de de plan carré en pan de bois avec un remplissage en maçonnerie et reliés au corps du bâtiment principal par des passerelles métalliques.

Aujourd'hui, cette galerie tient son nom de la présence de trois fontaines, et comporte plusieurs commerces. A l'étage, on trouve une loge maçonnique. Propriété privée, cet ensemble figure également depuis le 6 février 2003 à l'inventaire général du patrimoine culturel.

 

La mairie de Cayenne, aujourd'hui et hierLa mairie de Cayenne, aujourd'hui et hierLa mairie de Cayenne, aujourd'hui et hier

Sources :

Ministère de la culture - Base Mérimée.

Archives Nationales d'Outre-Mer (ANOM).

http://www.redris973.fr/

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -