Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 10:39

Le Cacique cul-jaune (également orthographié Cassique) est une espèce de passereau d'Amérique du Sud, de la famille des Ictéridés. C'est un oiseau grégaire et bruyant qui se caractérise par le jaune éclatant du croupion, des sous-caudales et de la partie antérieure de la queue ainsi que du haut des ailes qui accentue le contraste avec le noir vif du reste de son plumage. Il est donc facilement identifiable.

Son nom scientifique est Cacicus cela (Linnaeus,1758). Les anglo-saxons le nomment "Yellow-rumped Cacique" alors que les espagnols le désignent sous le nom de "Cacique Lomiamarillo". En Guyane, on lui donne l'appellation créole locale de "Tchou jonn".

Sa taille varie quelque peu autour de 25 cm pour un poids d'environ 100 g. La pupille de l'œil est noir avec un cercle oculaire bleu. Son bec est blanc-crème, long et fort à la base. Les pattes sont noires. Il y a peu de différence de plumage entre le mâle et la femelle. La femelle a, en général, une couleur jaune plus terne. Les juvéniles n'ont pas encore le cercle oculaire bleu de leurs parents.

Le Cacique cul-jaune (Cacicus cela)

Sédentaire, le Cacique cul-jaune occupe les forêts clairsemées et les lisières forestières. On le retrouve aussi en bordure de savanes, d'abattis, de prairies, de marais ou de rivières. Il ne s'aventure dans la forêt dense que pour se nourrir. Il arrive même de le trouver dans les bourgs ou villages. Il affectionne aussi les îles où les prédateurs sont plus rares.

Cet oiseau bavard qui pousse souvent des cris d'alarme, peut produire des chants différents en fonction de l'heure de la journée, mais il est aussi en mesure d'imiter le chant d'autres espèces ! Il est très commun en Guyane où il est donc facile de l'observer. Le "Cul-jaune" établit des colonies comptant souvent des dizaines de nids actifs dans des arbres isolés et de grande taille. En milieu rural, les manguiers sont souvent des endroits de prédilection pour construire leur nids au fil des ans. Souvent les nids sont construits en association avec un nid de guêpes, ce qui entraîne une certaine protection contre les prédateurs pour les œufs et les poussins.

Le Cacique cul-jaune (Cacicus cela)

Le Cacique cul-jaune est polygame. Un mâle dominant (dominance déterminée par le poids) peut avoir plusieurs femelles successivement. Cependant, le mâle restera avec la femelle qui couvera 2 œufs bleutés ponctués de taches brunes pendant deux semaines. Puis, la période de nourrissage des poussins dure entre 24 et 29 jours, jusqu'au moment où le petit quittera le nid après avoir été exclusivement nourris par la femelle.

Le nid est fabriqué uniquement par la femelle qui mettra une dizaine de jours pour le construire à partir de fibres végétales et de palmes, en forme de chaussette. Comme on peut le voir sur les différentes photos de ce petit article, le nid a une longueur de 40 à 50 cm. L'ouverture du nid accroché à une branche est étroite et par le haut.

Le mâle défendra farouchement le nid et sa progéniture. Il n'est pas rare de trouver une centaine de nids de Cacicus cela accrochés à un ou de grands arbres proches les uns des autres. La période de reproduction en Guyane est continue tout au long de l'année. Les colonies peuvent aussi être mixtes, composées à la fois de caciques cul-jaune et de caciques cul-rouge (Cacicus haemorrhous), mais uniquement en forêt. Le Cacique cul-rouge est en effet absent des villages et des bourgs.

Le Cacique cul-jaune (Cacicus cela)

Le Cacique cul-jaune se nourrit de fruits et de baies mais aussi d'insectes comme les termites, criquets et blattes. Il utilise une technique originale qui consiste à introduire son bec fermé, pointu et massif, dans les fruits, fleurs, bois pourri puis ouvre ses puissantes mandibules pour extraire de ce trou béant la nourriture et les sucs recherchés.

Cet oiseau d'Amérique du Sud n'est pas menacé et ne fait l'objet d'aucune protection particulière. Le Cacicus cela est présent de l'Amérique centrale (Panama) jusque dans la partie nord du Brésil, et notamment sur la côte Nord-Est.

Le Cacique cul-jaune (Cacicus cela)

Sources :

Portraits d'oiseaux guyanais (Groupe d'Etudes et de Protection des Oiseaux en Guyane - GEPOG) chez Ibis Rouge Editions.

Oiseaux de Guyane par O.Tostain, J-L. Dujardin, Ch. Erard & J-M Thiollay, édités par la Société d'Etudes Ornithologiques (S.E.O) en 1992.

Site Internet Oiseaux du Monde (www.oiseaux.net).

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -