Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 08:00

A la fin du XIXe siècle à Saint Laurent du Maroni, tout le monde connaissait Victor Darquitain, négociant propriétaire du Bazar de l'Espérance, véritable notable de cette petite ville pénitentiaire de l'Ouest de la Guyane.

Originaire de la Guadeloupe, il a débarqué en Guyane en 1886 où il a, pendant près de deux ans, exploré les hautes régions guyanaises.

Fils naturel d'une couturière de Basse-Terre en Guadeloupe, Victor Darquitain aura mené une existence professionnelle hors norme. Avant de retracer rapidement son cursus professionnel, une petite présentation de cet Antillais devenu Guyanais de cœur s'impose...

Gros plan sur Victor Darquitain, négociant à Saint Laurent du Maroni à la fin du XIXe et début du XXe siècle

Vie personnelle et familiale

Victor Marie Jules Darquitain est né le 29 mai 1866 à Basse-Terre en Guadeloupe. Sa maman, Demoiselle Monique Darquitain, alors âgée de 35 ans au moment de la naissance de son fils, était couturière et habitait la rue Lardenoy à Basse-Terre. Monique Darquitain qui aura eu trois enfants est décédée le 30 janvier 1884 à Basse-Terre.

En effet, Victor aura eu un frère et une sœur : Cyril Nestord Darquitain, né le 16 février 1855 à Basse-Terre et décédé le 5 décembre 1865 dans la même ville suite à une épidémie de choléra, et Pauline Marie Adélaïde Darquitain, née le 22 mai 1862 à Basse-Terre.

Victor Darquitain aura un enfant nommé Daniel Edmé Gaston Darquitain, né le 16 novembre 1891 à Cayenne, de Mme Marie Eugénie Genevièvre Dumbard veuve Cassé, sans profession, alors âgée de 37 ans, à son domicile de la rue Chaussée-Sartines à Cayenne. Victor reconnaîtra officiellement son fils le 21 février 1894 à Cayenne.

Victor s'est marié le 16 février 1895 à la mairie de Saint Laurent du Maroni avec Aglaé Louise Albert, née le 7 avril 1860 à Fort-de-France en Martinique. Ils ont eu une fille Blaise Monique Maria Darquitain, née le 3 février 1900 à Saint Laurent du Maroni.

Gros plan sur Victor Darquitain, négociant à Saint Laurent du Maroni à la fin du XIXe et début du XXe siècle

Cursus professionnel

Les informations ci-dessous émanent d'une notice de renseignements établie par les autorités de l'Etat lorsque lui a été délivré son grade de Chevalier de la Légion d'honneur :

1886 : Stage administratif de 2 années dans les directions de l'intérieur en Guadeloupe.

1986 à 1888 : A exploré les hautes régions guyanaises.

1888 - 1898 : Dix années au service de la Trésorerie en Guyane comme caissier, comptable, fondé de pouvoirs.

1898 - 1918: Commerçant en Guyane pendant 20 années.

En France depuis août 1919

- Conseiller du commerce extérieur

- Membre de l'Institut Colonial Français

Décorations

- Officier d'Académie par arrêté du 30 mai 1913

- Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 11 août 1931

En 1931, Victor Darquitain se déclarait publisciste et demeurait au 10 rue Melingue à Paris 19e, non loin du jardin des Buttes Chaumont.

Gros plan sur Victor Darquitain, négociant à Saint Laurent du Maroni à la fin du XIXe et début du XXe siècle

Ouvrages publiés

Notice sur la Guyane française, seize ans au Maroni

Il s'agit d'un récit documentaire paru en 1911 édité par Augustin Challamel et préfacé par R. Attuly, avocat près la Cour d'appel de Paris et Secrétaire adjoint de la "Solidarité coloniale". Ce petit livre décrit la Guyane avec ses potentialités économiques, industrielles et agricoles mais aussi ses difficultés, sa main d'œuvre insuffisante. Il décrit bien évidemment Saint Laurent du Maroni à cette époque et le bagne, ainsi que la Guyane politique et sa situation sanitaire.

Cet ouvrage sera adopté par la ville de Paris qui le distribuera dans les bibliothèques municipales ainsi que dans les écoles communales du Département de la Seine, et par la Ligue française de l'Enseignement. En 1919, il sera aussi diffusé pour l'enseignement primaire en Alsace-Lorraine.

Dans la collection Etudes de psychologie sociale, V. Darquitain et L. Le Boucher publie "La Grande Géhenne" en 1928, édité par Marcel Rivière. La préface est signée Me Henri-Robert, de l'Académie française, ancien bâtonnier de l'ordre des avocats à la Cour de Paris. Cet ouvrage a été publié sous le patronage de l'Institut Colonial Français. Au moment de la publication de ce livre, L. Le Boucher était sous-chef de bureau à l'Administration centrale du Ministère des Colonies (Affaires judiciaires et pénitentiaires).

Rappelons que dans le Nouveau Testament, la Géhenne est synonyme de tortures et d'intenses souffrances.

Maître Henri Robert résume clairement dans sa préface le contenu et l'esprit de ce livre consacré au bagne et aux bagnards :"Les textes anciens n'étaient plus en harmonie avec l'esprit et le sentiment de notre époque. Par leur dureté, par leur brutalité, ils avaient provoqué, en des circonstances trop nombreuses, des assassinats de surveillants, des rébellions et la quantité d'évasions qui se trouvent relatées en de saisissants tableaux dans la troisième partie de cet ouvrage. L'opinion publique s'était émue de tels faits. Si la société veut et doit être protégée, les sentiments généreux qui l'animent n'admettent pas que ceux qui l'ont atteinte soient traités sans humanité. Venant après le livre de M. Albert LONDRES, cette œuvre documentaire lui donnera toute satisfaction. "

Quelques photographies anciennes de la Guyane et de Saint Laurent du Maroni, extraites de la Notice sur la Guyane française de V. Darquitain :

Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.
Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.
Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.

Si vous voulez les agrandir, cliquez au milieu de chaque photo.

Sources :

www.manioc.org

Archives Nationales d'Outre-Mer (ANOM)

Ministère de la Culture

Notice sur la Guyane Française de Victor Darquitain

La Grande Géhenne de V. Darquitain et de L. Le Boucher

Gros plan sur Victor Darquitain, négociant à Saint Laurent du Maroni à la fin du XIXe et début du XXe siècle

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Personnages de Guyane
commenter cet article

commentaires

prescilla marguet-darquitain 04/03/2017 12:20

Bonjour,
en fait, vous en savez beaucoup plus que moi sur mon ancêtre, c'est à moi de vous remercier d'avoir éditer ce blog
merci

Phil 04/03/2017 12:53

Bonjour, Merci également pour votre commentaire. Victor Darquitain a fait l'objet d'un petit article dans mon blog car c'est un personnage de l'histoire de la Guyane, et surtout de Saint-Laurent-du-Maroni ... Bien à vous.

bosse eric 04/03/2017 10:53

Bonjour à toute la famille et à l'auteur du blog et merci pour les photos d'archive du bazar de l'espérance entre autre.

Phil 04/03/2017 12:51

Bonjour, Merci pour votre commentaire. Bien à vous.

prescilla marguet-darquitain 06/02/2017 00:05

c'est bien possible Valerie :)

prescilla marguet-darquitain 05/05/2016 04:14

c'était le père du père de la mère de ma mère :
Mr Victor Darquitain père de Daniel Darquitain, père de Maryvonne Darquitain, mère de Marie-claire Darquitain, mère de Prescilla Marguet-Darquitain (moi) :)

valerie agustin 04/02/2017 10:58

alors on serait de la meme famille si j'en crois ma genealogie

Phil 05/05/2016 13:56

Très bien. J'espère qu'il n'y a pas d'erreurs dans mon petit article : à vous de me le dire éventuellement.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -