Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 08:46

Située dans le bourg de Remire, au n° 416 route du Mahury sur la RD1, dite avenue Robert-Sampson, face à l'actuel office du tourisme de Remire-Montjoly, cette école a été classée Monument Historique dans sa totalité par arrêté en date du 21 novembre 2012.

Propriété de la commune, cette vieille école à l'architecture créole aurait été construite en 1892, comme l'ancienne mairie qui accueille maintenant l'office du tourisme ci-dessus cité. La mairie de Remire-Montjoly attendait depuis des années le classement de cette école en Monument historique. L'objectif est bien évidemment de la réhabiliter, selon le maire Jean Ganty qui s'exprimait dans les colonnes de France-Guyane du 25 janvier 2013.

Pour rappel, Remire n'a associé le nom de Montjoly qu'en 1969. Le nom officiel de la commune est donc depuis cette date Remire-Montjoly. Il faut noter que Remire se prononce usuellement Rémire. Si vous voulez en connaître un peu plus sur la commune, vous pouvez cliquer "ICI" pour avoir des informations sur la mairie, celle d'hier et celle d'aujourd'hui.

Ancienne école du bourg de Remire (Guyane)

Première école à Remire en 1852 :

Suite à des pourparlers entre le Ministre de la Marine et l'abbé de la Mennais, fondateur de l'Institut des Frères de l'Instruction Chrétienne, également nommés les Frères de Ploërmel, trois Frères arrivèrent en Guyane le 1er février 1843. Il y avait : le Frère Louis-Joseph Bodo, directeur, et ses confrères Vincent de Paul et Timoléon.

Comme prévu, ils ouvrirent une école primaire à Cayenne le 6 mars 1843. Mais il existait déjà dans le chef-lieu un collège gratuit tenu par trois maîtres laïcs. Les deux écoles se firent une certaine concurrence qui, avec l'appui du clergé, pencha vite pour l'école des frères, ce qui déplut rapidement à l'administration locale qui, elle, défendait le collège laïc.

Quoiqu'il en fut, et après bien des péripéties et difficultés, les effectifs des Frères de Ploërmel se renforcèrent et ils commencèrent à créer d'autres écoles dans différents "quartiers" (Ces quartiers deviendront des commune par décret du 15 octobre 1879) de la Colonie. Après Mana en 1848, ce fut Montsinéry en 1850, puis Rémire en 1852.

Le Frère Louis-Joseph Bodo, dans une lettre à son supérieur l'abbé J-M de la Mennais le 4 avril 1851, explique qu'il vient de se concerter avec le directeur des Ponts-et-Chaussées pour le plan d'une maison qu'ils vont bâtir à Rémire. Le bâtiment de 18 m de long, avec un étage, comporte classes et dortoir au-dessus, avec un logement pour les Frères.

L'école de Rémire fut ouverte en mars 1852 avec à sa tête, le Frère Rieul Louvrant (Le Frère Rieul avait participé, avec deux autres Frères, à l'ouverture de l'école de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe en 1839) assisté de deux adjoints. Dans ces écoles rurales des Frères, il y avait deux heures de classe le matin et deux heures l'après-midi. Après la classe du matin, les élèves devaient sortir pour travailler à la "culture des vivres" pendant une heure et demie à deux heures.

Un arrêté du Gouverneur E. Maissin, daté du 7 novembre 1850, avait fixé la limite d'âge aux écoles primaires gratuites des Frères de Poermel et des Sœurs de Saint-Joseph à 6 ans au moins et à 14 ans au plus. Par ailleurs, il était précisé qu'une classe pour les adultes devait se tenir le soir ou le dimanche.

En 1854, le contre-amiral Bonard, gouverneur de la Guyane, décide de revoir à la baisse les effectifs des Frères de l'Instruction chrétienne dans les écoles rurales, et même la suppression de certaines écoles de quartiers. Ainsi, en début d'année 1854, le gouverneur décida la fermeture des écoles de Rémire et de Montsinéry et, quelques mois plus tard au mois d'aout, celle du quartier de Mana. Il en fut de même pour les sœurs de Saint Joseph de Cluny qui durent fermées les écoles de Kourou et de Roura.

Une autre décision de 1854 prescrit le transport, aux Îles du Salut, de la maison qui servait d'école et de logement aux Frères de Ploërmel à Rémire, pour être affectée aux logements des aumôniers de l'Île Royale.

Ancienne école du bourg de Remire (Guyane)

Quelques photos de cette ancienne école :

Cliquez sur chaque photo si vous désirez l'agrandirCliquez sur chaque photo si vous désirez l'agrandir
Cliquez sur chaque photo si vous désirez l'agrandirCliquez sur chaque photo si vous désirez l'agrandir

Cliquez sur chaque photo si vous désirez l'agrandir

Le 27 mars 1860, le Gouverneur Tardy De Montravel signa un arrêté pour l'organisation des écoles primaires gratuites dans les quartiers de la colonie. Il y était précisé que les écoles primaires gratuites "dont on demanderait la création dans les quartiers pourront être mixtes, c'est-à-dire des deux sexes, pour les enfants de quatre à douze ans".

Il est aussi indiqué dans cet arrêté qu'une réponse favorable ne sera donnée aux habitants en ayant fait la demande que s'il y a un local au bourg dudit quartier pour accueillir cette école et que celle-ci sera à la charge des pétitionnaires aussi bien pour la location, l'entretien et le mobilier. La direction de l'école pourra être confiée aussi bien à un instituteur ou une institutrice que ceux-ci soient laïcs ou non laïcs ...

Mais le véritable changement n'interviendra que fin 1888 avec les arrêtés datés du 20 novembre et 20 décembre 1888, du Gouverneur Gerville-Réache, relatifs à l'organisation de l'instruction primaire dans la colonie. Ainsi, à partir de 1889, toute commune doit être pourvue au moins d'une école primaire publique et gratuite. Les frais d'acquisition, de construction, d'installation et d'entretien sont à la charge des communes.

La carte Google ci-dessus permet de localiser cette ancienne école dans le bourg de Remire, située non loin du rond-point en direction de la route du Mahury.

La carte Google ci-dessus permet de localiser cette ancienne école dans le bourg de Remire, située non loin du rond-point en direction de la route du Mahury.

Carte postale ancienne du bourg de Remire avec l'église et l'école primaire :

Ancienne école du bourg de Remire (Guyane)

Sources :

www.manioc.org (BOGF de 1860 et de 1888)

Ministère de la culture - Base Mérimée.

"Les frères de l'Instruction Chrétienne en Guyane (1843-1910)" par le Frère Philippe Moïse Friot (†)

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

RAFAEL 17/01/2016 04:13

Quel bonheur de voir ces photos de l'ancienne ecole de Remire. J'ai été eleve dans cette école en CM1, annee 1979-1980. Toutes les autres classes occupaient l'autre site, plus recent, situé rue V Ceide. La salle de classe occupait tout le RdC, nous etions environ 40, sous la ferule du sévere M. Monthieux. Pas de ventilateur, ni clim, mais les murs epais du bas de la batisse maintenaient une certaine fraicheur. Et la petite cour suffisait pour des parties de ballon prisonnier. Merci de me faire revivre mon enfance en Guyane ou je ne suis jmais retourné.

Phil 17/01/2016 13:02

Rafael, merci pour votre commentaire. Bien cordialement

Marie 13/12/2014 09:59

Merci pour cette visite detaillee.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -