Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 07:49

Les lamantins sont aussi communément appelés vaches de mer. Celui présent en Guyane a le nom scientifique de Trichechus manatus (Linnaeus, 1758). Il s'agit du lamantin d'Amérique, espèce la plus nombreuse encore en vie de mammifère de l'ordre des Siréniens, avec les dugongs (famille des Dugongidae) et la Rhytine de Steller, éteinte depuis le XVIIIe siècle. Le "Trichechus manatus" est aussi appelé lamantin des Caraïbes ou lamantin des Antilles.

Le lamantin d'Amérique est une espèce distincte du lamantin d'Amazonie (Trichechus inunguis) qui n'existe théoriquement pas en Guyane et du lamantin du Sénégal (Trichechus senegalensis). Une recherche génétique récente suggère que le lamantin d'Amérique est composé de trois groupes qui sont plus ou moins répartis géographiquement comme suit : - en Floride et dans les grandes Antilles, - en Amérique centrale et au Nord de l'Amérique du Sud, - au Nord-Est de l'Amérique du Sud.

Il est appelé en créole guyanais Vache dilo ou maman dilo ; les brésiliens le nomment "Peixe-boi". Les anglo-saxon lui ont donné le nom de "Manatee".

Toutes les photos des lamantins de cet article ont été prises par Mathilde, une amie de Marine, qui travaille au zoo de Beauval. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Toutes les photos des lamantins de cet article ont été prises par Mathilde, une amie de Marine, qui travaille au zoo de Beauval. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Ce gros animal aquatique au corps gris et cylindrique a une large queue plate horizontale et arrondie. Ses deux nageoires avant sont en forme de palettes arrondies avec à l'extrémité, des ongles aplatis. Elles lui servent à se mouvoir au fond de l'eau et à caresser ses congénères.

Sa tête est relativement petite avec des yeux minuscules et pas d'oreilles apparentes et une grosse lèvre supérieure couverte de poils. Son ventre gris peut éventuellement être piqueté de rose. Sa longueur tête-corps varie entre 2,5 et 4,5 m et il peut peser jusqu'à 600 kg même si la moyenne avoisine les 400 kg.

Ce mammifère est discret et reste le plus souvent submergé se déplaçant à l'aide de sa puissante nageoire caudale. Il ne sort ses narines que pour respirer de façon régulière à la surface. Sa peau est épaisse et rugueuse.

Le Lamantin en Guyane (Trichechus manatus)

Le lamantin est exclusivement herbivore. Il broute la végétation aquatique flottante ou immergées comme les plantules de palétuviers, de jacinthe d'eau, de graminées ou encore de moucou-moucou. Ces plantes sont présentes en Guyane, notamment dans les cours d'eau.

Un lamantin peut manger jusqu'à 50 kg de végétaux par jour. Nocturne et diurne, il semble qu'il préfère se nourrir la nuit. Les plantes consommées contiennent de la silice et sont abrasives pour les dents. Ce phénomène est compensé par leur renouvellement permanent.

Les plantes aquatiques ont un faible rendement énergétique. Ceci explique sans-doute le taux métabolique très bas des lamantins. Ils ne peuvent vivre au-dessous de 20° C.

Le Lamantin en Guyane (Trichechus manatus)

Ce gros animal semble plus actif à l'aube et au crépuscule. Il est plutôt solitaire mais peut être observé en petits groupes temporaires de quelques individus. Les contacts entre individus sont très rares sauf entre la mère et son petit.

La naissance d'un seul jeune se produit tous les deux ans. La femelle lamantin commence à se reproduire vers l'âge de 6 ans. La gestation dure entre 12 et 14 mois au terme desquels elle donne naissance à un petit pesant entre 20 et 30 kg. La mère et son petit maintiennent des relations étroites durant 1 ou 2 ans.

Aucune migration n'a été confirmée chez les populations des plateaux des Guyanes. On observe par contre des animaux qui remontent vers l'amont des rivières lors des crues. Dans les zones plus au Nord, les lamantins peuvent effectuer plusieurs centaines de kilomètres pour rejoindre, en saison froide, des eaux plus chaudes.

Le Lamantin en Guyane (Trichechus manatus)

Le lamantin d'Amérique est menacé. il a déjà disparu de nombreuses îles des Antilles comme la Martinique et la Guadeloupe, même si dans ce département, il y a un projet de réintroduction du lamantin en cours de réalisation. Bien qu'il n'ait pas de prédateur, l'expansion humaine a réduit considérablement son habitat dans les marais côtiers.

Il est encore présent dans de nombreux estuaires de la Guyane et sur une bonne part de la zone littorale. Les menaces qui pèsent sur l'espèce sont bien évidemment la chasse et les prises accidentelles dans les filets de pêche. L'Union Mondiale pour la Nature (IUCN) l'a classé dans la catégorie "vulnérable".

L'espèce est par contre totalement protégée en Guyane. Un programme "lamantins" a été mis en place en Guyane par l'association Kwata et vise à faire un état des lieux, en particulier sur la distribution, les abondances, les menaces et la nécessité de mesures complémentaires de conservation.

Vous trouverez sur la carte ci-dessous la distribution géographique des différentes espèces de lamantins.

Le Lamantin en Guyane (Trichechus manatus)

Sources :

Faune de Guyane par Eric Hansen et Cécile Richard-Hansen aux éditions Roger Le Guen

Lamantin - Wikipedia

Trichechus manatus - Wikipedia

http://www.kwata.net/medias/images/upload/Le%20lamantin%20en%20Guyane_Ecologie,%20distribution,%20statut,%20importance%20traditionnelle_%202001.pdf

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -