Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 10:42

Lorsque vous faites du snorkeling, ou autrement dit des balades avec palmes et tuba dans des eaux tropicales, il vous arrive souvent d'apercevoir de gros boudins posés sur le fond sableux et de taille variant entre 20 cm et 30 cm. Ces gros boudins, à la couleur variée, sont assez repoussants d'autant plus que vous ne savez pas de quoi il s'agit ... et ne connaissez pas leur réaction si vous les touchez !

Ce sont en fait des holothuries, ou bêches de mer, surnommées concombres de mer, qui sont des animaux marins avec un corps long et oblong. Ils possèdent un cercle de tentacules autour de la bouche, alors que l'anus se situe à l'autre extrémité. Ils sont classés dans l'ordre des Echinodermes aux côtés de l'oursin ou de l'étoile de mer.

L'holothurie est un détritivore qui se nourrit en filtrant le sédiment récolté à l'aide de ses tentacules rétractiles entourant la bouche. Certaines espèces peuvent s'enfouir.

Holothuries ou concombres de mer

Presque toutes les holothuries vivent posées sur le fond. Certaines sont fixées au substrat, où elles se nourrissent en filtrant l'eau.

La plupart des espèces, excepté l'ordre des Apodida et quelques espèces très dérivées, se déplacent grâce à de minuscules pieds ambulacraires munis de ventouses appelés podia. Ceux-ci sont capables d'un pouvoir d'adhérence élevé, qui leur permet souvent de se tenir à la verticale ou même à l'envers dans des courants importants, et empêche certains prédateurs de les déloger.

Les espèces de l'ordre des Apodida, dépourvues de podia, se déplacent en rampant lentement, et ne fréquentent que les fonds calmes.

Holothuries ou concombres de mer

Si elle est inquiétée, l'holothurie se contracte et durcit sa peau. En cas d'attaque caractérisée, certaines éjectent un faisceau de filaments composés d'un liquide gluant et peuvent même expulser aussi une partie de ses organes, pour entortiller l'ennemi dans un piège paralysant. Ces filaments, dits tubes de Cuvier, contiennent une toxine appelée holothurine et qui est utilisée par certains indigènes pour anesthésier les poissons et les capturer.

Les holothuries ne sont pas exploitées par les occidentaux. Par contre, il existe un marché important en Asie en général et en particulier en Chine pour des holothuries préparées : le trepang (holothuries éviscérées, cuites et séchées au soleil).

Le trépang est un aliment nutritif dépourvu de glucides qui contient 30 à 50% de protéines. Cela a induit le développement de pêcheries (et de l’aquaculture) dans l’Océan Indien, notamment à Madagascar.

L’holothurie rose, que l'on voit sur la photo ci-dessus, fait partie des espèces comestibles très prisées en Asie. L'élevage des holothuries en Asie du Sud-Est est très développé. Elles sont appréciées dans la cuisine et considérées comme aphrodisiaque dans la médecine chinoise.

Holothuries ou concombres de mer

C’est en effet un mets très prisé en Chine. Il s’en consomme chaque année pratiquement 40 000 tonnes, leur pêche est souvent la première source d’exportation de produits de la pêche et de mollusques pour certaines régions du monde comme l’Océan Indien, ou l’Asie-Pacifique, mais aussi de deux pays particulièrement, les Philippines et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

On trouves ces holothuries dans presque toutes les mers, y compris en méditerranée, et à des profondeurs variées et parfois abyssales.

Pour se reproduire, les mâles et les femelles se redressent comme on peut le voir sur la photo ci-dessous et libèrent leurs gamètes : Cellules reproductrices mâles (spermatozoide) ou femelles (ovule) en pleine eau. Quelques espèces sont aussi capables de se scinder en deux (scissiparité), chaque partie se régénérant en deux mois environ.

Holothuries ou concombres de mer

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Holothurie

http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/dico/d/zoologie-holothurie-5262/

http://www.souslesmers.fr/

http://www.pourcel-chefs-blog.com/blog1/2012/02/08/oui-nous-lavons-mange/

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vacances snorkeling
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -