Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 09:44

Le calebassier est un petit arbre tropical de la famille des Bignoniacées, dont le fruit ligneux est utilisé comme récipient, sous le nom de calebasse ou coui. Son nom scientifique est Crescentia cujete (Linnaeus, 1753). Il a plusieurs synonymes dont Crescentia acuminata (Kunth).

L'arbre est originaire du nord de l'Amérique tropicale (Caraïbe, Mexique, Colombie ...). Il est très commun aux Antilles françaises. On le trouve dans les zones humides et est largement cultivé dans la plupart des pays tropicaux, y compris dans le nord de l'Amérique du Sud. On trouve ces petits arbres cultivés dans tous les villages de Guyane.

Cet arbre a le tronc court et les branches étalées. Sa hauteur varie entre 3 et 8 mètres. Son écorce est grisâtre, constituée de petites écailles. Ses feuilles à court pétiole, spatulées, fasciculées et luisantes peuvent mesurer entre 5 à 20 cm.

Le port étalé du calebassier, son tronc court dont le diamètre ne dépasse pas 20 cm et la disposition de ses feuilles lui confèrent une silhouette originale.

Nota : Il ne faut pas confondre les calebasses issues du calebassier (Crescentia cujete) de celles tirées des fruits de la plante du même nom, la Calebasse ou gourde (Lagenaria siceraria), plante rampante potagère de la famille des Cucurbitacées, originaire d'Afrique.

Le Calebassier (Crescentia cujete)

Les fleurs du calebassier, campanulées, se développent sur des branches âgées ou directement sur les jeunes troncs.

Elles sont de couleur jaune brun, éphémères et de forme originale, et ne fleurissent qu'une seule nuit. Leur parfum rappelle le camphre et l'huile de moutarde.

Le Calebassier (Crescentia cujete)

Les fruits, désignés sous le nom de calebasses, sont de grosses baies globuleuses rigides d'un vert tendre, plutôt ovoïdes, et pouvant peser jusqu'à 10 kg pour les plus grosses. Certaines calebasses peuvent atteindre 30 ou 40 cm.

L'enveloppe du fruit brunit lorsqu'elle sèche. Les fruits secs, coupés et vidés sont utilisés comme récipient aux Antilles et en Guyane. la pulpe, abondante et aigre, contient de l'acide cyanhydrique. Elle est impropre à la consommation mais est utilisée en médecine traditionnelle.

Le Calebassier (Crescentia cujete)

Les amérindiens coupaient en deux les fruits, les évidaient et en faisaient des récipients rigides appelés coui (prononcer "kwi") ou calebasse ("kalbas") en créole.

Ces calebasses étaient principalement utilisées pour faire des ustensiles de cuisine comme des bols, cuillères, paniers à oeufs, louches, etc… également dans les villages bushiningués le long du fleuve Maroni.

Maintenant on utilise ces calebasses comme objets de décoration qu'on vend dans des petites boutiques d'artisanat et sur les marchés. Elles sont sculptées, creusées, peintes et décorées. Certains en font même des luminaires (Cf. ce site Facebook d'un artiste belge qui transforme les calebasses en luminaires "ICI").

Le Calebassier (Crescentia cujete)

Au début du XXe siècle aux Antilles, la pulpe était utilisée en usage externe contre les coups de soleil, les "crabes" - crevasses de la plante du pied - les contusions et les blessures.

La tisane des feuilles est utilisée par les créoles en Guyane comme diurétique. Le jus obtenu avec les jeunes fruits est conseillé contre les diarhées et les dérèglements intestinaux.

Les créoles de l'Oyapock recommandent, a contrario, la décoction des feuilles comme purgatif. Ils préparent aussi avec la pulpe des jeunes calebasses tombées avant maturité une tisane abortive.

Le Calebassier (Crescentia cujete)
Le Calebassier (Crescentia cujete)

Sources :

http://www.mi-aime-a-ou.com/Crescentia_cujete_L.php.

http://fleurs-fruits-feuilles-de.com/crescentia_cujete.php.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Calebasse

Pharmacopées traditionnelles en Guyane (Créoles, Wayapi, Palikur) - IRD Editions.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Flore de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -