Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 10:55

La pointe des Roches à Kourou aujourd'hui

S'il est un endroit fréquenté à Kourou, c'est bien la Pointe des Roches. En effet, de cet endroit, on peut voir l'embouchure du fleuve Kourou, un hôtel *** face aux îles du Salut qu'on aperçoit au large, un club de tennis et de squash. Le club de bridge de Kourou a aussi son siège non loin de l'hôtel. Le restaurant de l'hôtel des Roches est agréablement situé face à la plage et à la piscine. Un autre restaurant le Paradisier, au premier étage, offre une cuisine française aux saveurs caribéennes.

En outre, le Centre nautique de Kourou, affilié à la Fédération française de Voile, a son siège dans ce cadre idyllique pour la pratique ou l'apprentissage de la voile, avec des stages durant les périodes de congés scolaires. Il est situé derrière l'hôtel les Manguiers qui est une annexe de l'hôtel des Roches. Cet hôtel abrite notamment les gendarmes mobiles de passage à Kourou.

La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)

Les plus belles plages de Kourou sont localisées dans ce coin comme la plage de la Cocoteraie, la plage Pim-Poum ainsi que la plage des Roches, face à l'hôtel. La plage de la Cocoteraie est aménagée avec des tables pour pique-niquer et des paillotes, un parcours de santé pour les joggeurs et des jeux pour les enfants.

Quand le ciel est bien dégagé, c'est-à-dire presque tout le temps, on peut apercevoir de ces plages les îles du Salut qui ne sont situées qu'à 13 kilomètres soit environ 7 milles marins.

La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)
La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)

Il ne reste plus grand chose comme vestiges du bagne à la pointe des Roches de Kourou alors que le pénitencier était implanté à cet endroit. En effet, les installations du bagne en Guyane n'étaient pas uniquement aux îles du Salut ou à Saint Laurent du Maroni. Il y en avait un peu partout le long du littoral guyanais avec une différence entre pénitenciers et camps. Il y a même eu, au début de l'installation du bagne en Guyane, des pénitenciers flottants à Cayenne et à Kourou.

Seul subsiste, ou presque, à la pointe des Roches, le sémaphore aussi appelé la Tour Dreyfus. Elle servait à échanger des messages en code morse entre le pénitencier de Kourou et l'île Royale durant la présence du Capitaine Dreyfus sur l'île du Diable.

L’alphabet morse ou code morse, est un code permettant de transmettre un texte à l’aide de séries d’impulsions courtes et longues, qu’elles soient produites par des signes, une lumière ou un geste. Pour ce sémaphore de Kourou, il s'agissait de signaux lumineux.

Derrière le petit lotissement sur la droite avant d'arriver à l'hôtel des Roches, on peut encore voir les vestiges du four de la cuisine centrale du pénitencier des Roches.

Cliquez directement sur les photos ci-dessous pour les agrandir.

La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)
La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)La pointe des Roches à Kourou, aujourd'hui et hier (Guyane française)

La pointe des Roches à Kourou hier

Le pénitencier de la pointe des Roches fut inauguré en 1856. C'est un pénitencier à vocation agricole qui va redonner un peu d'activité au petit hameau de l'époque. Deux annexes exploitées par les bagnards sont rattachées au pénitencier de la pointe des Roches : Pariacabo qui est aujourd'hui une zone industrielle, et Guatemala qui est situé de l'autre côté du fleuve, face à la pointe des Roches. La ferme de Kourou produisait de l'huile de coco et abritait une porcherie de 200 porcs.

Le Pénitencier des Roches sera réoccupé à partir de 1882 après avoir été abandonné quelques années. L'effectif était d'environ 800 transportés répartis sur plusieurs centres. Aux Roches, étaient installés tous les services généraux ainsi que les magasins et l'infirmerie

L'Administration y possédait une briqueterie, une scierie, des ateliers de confection et de réparation de l'outillage agricole et industriel ainsi qu'une féculerie pour la préparation du manioc. Il y avait aussi un très grand jardin potager et un poulailler dont les produits étaient en partie destinés à l'hôpital des Îles du Salut.

Les bâtiments du bagne, dans le quartier des Roches, seront démolis peu après la fermeture de celui-ci et remplacés plus tard par l’Hôtel des Roches. Le bagne fermera officiellement en 1938, mettant ainsi un terme aux transports de prisonniers, mais il ne sera véritablement fermé qu’en 1946.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la ville de Kourou, vous pouvez cliquer "ICI".

Cliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandir

Cliquer sur une photo pour l'agrandir

Sources :

http://www.bagnedeguyane.fr/archives/2013/05/30/27291680.html

Kourou - Wikipedia

Criminoscorpus.org

Le pénitencier des Roches à Kourou sur une tôle peinte (première moitié du XX° siècle / Musée Balaguier 83) par le peintre bagnard Daniel Capbal.

Le pénitencier des Roches à Kourou sur une tôle peinte (première moitié du XX° siècle / Musée Balaguier 83) par le peintre bagnard Daniel Capbal.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -