Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 08:00

Qui n'a pas rencontré ce petit singe en Guyane ? Il y en a beaucoup en liberté sur l'île Royale aux Îles du Salut, de même que sur l'îlet la Mère, face aux plages de Remire-Montjoly. ... où il a été introduit. Toutes les photos de cet article ont du reste été prises soit sur l'île Royale, soit sur l'îlet la Mère.

Ce singe, de la famille des Cebidae, a le nom scientifique de Saimiri sciureus (Linnaeus, 1758). Cet espèce est désignée sous le nom de "Saimiri commun". Les anglo-saxons la nomment "Common Squirrel Monkey" ou "South American Squirrel Monkey". Les espagnols l'appellent "Macaco-de-cheiro", et les brésiliens "Boca preta".

Localement en Guyane, les créoles surnomment ce singe "Sapajou". C'est un animal très vif, curieux, se déplaçant avec beaucoup d'aisance, sautant et grimpant d'une grande hauteur avec agilité. Cette caractéristique a conduit les anglo-saxons à l'appeler "singe écureuil".

Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)

Ce petit singe a le pelage gris avec des tons olivâtres et des teintes noires et dorées. Les pieds et les mains ont une couleur dominante jaune orangée. Sa face est ronde avec des marques blanches autour des yeux et de son museau noir. Le contraste du masque blanc avec des yeux vifs très noirs lui a valu le nom de singe "tête de mort" en allemand.

Sa queue non préhensile chez les adultes est longue, fine et se termine par une touffe de poils noirs. Le singe écureuil utilise sa queue pour servir de balancier lorsqu'il saute de branche en branche dans les arbres.

La longueur de son corps ne dépasse pas les 32 cm et les plus gros mâles peuvent peser jusqu'à 1 kg même si le poids moyen se situe autour de 0,7 kg. Il s'agit d'un des deux plus petits singes présents en Guyane avec le Tamarin à mains dorées (famille des Callitrichidae).

Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)

En Guyane, il fréquente divers habitats comme les forêts primaires, secondaires, les forêts du littoral, les mangroves et les palmiers. On le rencontre aussi à proximité des zones urbanisées. Les domaines vitaux sont très vastes en forêt primaire et des études indiquent qu'il y a une densité d'environ 20 ou 40 individus au km2 (Guyana et Guyane).

En forêt secondaire ou perturbées, les domaines vitaux sont plus petits et les densités plus fortes pouvant atteindre 100 individus au km2. Cette espèce vit en bandes nombreuses, entre 30 et 35, et pousse en cas de danger imminent des cris aigus ou pour signaler l'intrusion d'une bande rivale sur leur site d'alimentation.

Bruyants, ils peuvent être localisés facilement en particulier lors des bagarres fréquentes qui éclatent souvent entre mâles.

Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)

Les saïmiris se nourrissent d'insectes, de petits fruits sucrés, de bourgeons, feuilles, nectars et également de petits oisillons, lézards ou des insectes comme les chenilles ou les sauterelles... Les bandes de saïmiris se scindent en petites unités pour augmenter l'efficacité de la recherche alimentaire.

Leur comportement sexuel est assez singulier. Les mâles dominants écartent les cuisses pour mettre en évidence leurs attributs génitaux afin d'impressionner leurs congénères. Même les jeunes mâles ont un comportement de marquage étonnant comme le fait d'uriner dans sa patte puis à frotter ses mains l'une contre l'autre.

Les saïmiris se reproduisent une fois par an. La gestation de la femelle dure environ 6 mois pour ne donner naissance qu'à un seul petit par portée. L'allaitement diminue progressivement au bout des 5 mois qi suivent la naissance.

Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)
Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)

En début d'article, je précisais qu'il y avait beaucoup de Saimiri sciureus sur l'îlet la Mère, situé devant les plages de Remire-Montjoly et plus précisément, face à l'embouchure du fleuve Mahury. En effet, cet îlet de 49 hectares, géré depuis 2001 par le Conservatoire du littoral, a abrité successivement une Habitation coloniale (au XVIII ième siècle), une léproserie (de 1777 à 1823), puis un établissement pénitentiaire à l'époque du bagne en Guyane.

Entre 1981 et 2001, l'Institut Pasteur de Cayenne a implanté un élevage de singes Saïmiris sur cet îlet afin de procéder à des expérimentations scientifiques dans le but de mettre au point un vaccin contre le paludisme. Ces singes ont été relâchés sur l'îlet après la fermeture de la station, d'où leur prolifération.

L'îlet la Mère est maintenant ouvert au public et plusieurs opérateurs touristiques de la place proposent de vous y amener.

Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)

Il existe d'autres sous-espèces de Saïmiris comme Saimiri boliviensis ou Saimiri peruviensis ou encore saimiri oerstedi qui n'ont pas la même répartition géographique que le Saimairi sciureus, le seul qu'on rencontre en Guyane (Cf. la carte de la répartition géographique ci-dessous).

Le singe écureuil ou Saïmiri est autorisé à la chasse de subsistance en Guyane mais interdit au commerce. La petite taille des Saïmiris semble les avoir mis pour l'instant à l'abri d'une chasse importante.

Si vous voulez consulter la liste complète des singes présents en Guyane française, cliquez "ICI".

Le singe écureuil ou Saïmiri (Saimiri sciureus)

Sources :

http://www.cr-guyane.fr/inventaire-du-patrimoine-de-l-ilet-la-mere/

Faune de Guyane par Eric Hansen et Cécile Richard-Hansen aux Editions Roger Le Guen.

Les Primates de Guyane par Benoit de Thoisy et Maël Dewynter aux Editions Collection Nature Guyanaise.

Les Singes de Guyane II - par Christian Roussilhon de l'Institut Pasteur de Cayenne.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -