Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 08:51

Disparu du paysage guyanais jusqu'à la découverte de ses ruines par Patrick Huard en 1988, l'habitation Loyola est située sur la commune de Remire-Montjoly à quelques centaines de mètres des locaux de Guyane 1ère sur la route du bourg de Remire sur la gauche. Un panneau indique l'entrée du sentier qui mène aux vestiges de l'habitation. Cette importante découverte a permis non sans mal de protéger le site de Loyola d'importants projets immobiliers qui le menaçaient.

Le site a été inscrit en 1993 au titre de l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Dans les années 2005 à 2007, le Conservatoire du littoral s'est porté acquéreur de plusieurs parcelles mettant ainsi définitivement à l'abri le site de Loyola de la pression des promoteurs immobiliers.

Des recherches archéologiques ont été entreprises dès 1994 par l'archéologue Yannick Le Roux sous l'égide du service régional de l'archéologie de Guyane. Une équipe Québécoise de l'Université Laval s'est jointe à l'équipe française en 1996 pour mettre en commun la fouille et la mise en valeur de ce site.

L’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane française
L’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane française

Un petit sentier traversant une bambouseraie naturelle mène directement, quelques centaines de mètres plus loin, au site de Loyola où l'on peut voir des vestiges de ce que fut l'Habitation Loyola.

En Guyane comme aux Antilles française, on appelle Habitation des exploitations agricoles aujourd'hui orientées vers la production de Rhum mais ce n'était pas le cas au XVIII et XIX ème siècle où la main d'œuvre était uniquement composée d'esclaves.

Outre les vestiges de l'habitation qui datent du XVIIIème siècle, ce sentier pédestre se poursuit à travers la forêt recouvrant la montagne de Remire d'abord en grimpant puis en redescendant doucement pour arriver sur la route des plages.

Le long de ce sentier, vous aurez pu apercevoir un énorme fromager, puis arriver sur un point de vue donnant sur la mer. Nous n'avons pas vu le point de vue car nous nous sommes perdus sur différents sentiers après le fromager ! on a dû redescendre sur l'habitation Loyola. Il faut quand-même signaler qu'il n'y a plus de panneaux après le fromager et a priori nous ne sommes pas les seuls à nous être perdus.

L'Habitation Loyola, l'une des habitations des jésuites de Guyane, a été fondée en 1668 avec pour objectif d'obtenir des revenus réguliers et importants pour financer leurs missions d'évangélisation des "sauvages" d'Amérique, en l'occurrence des amérindiens de Guyane.

Il y avait d'autres habitations de jésuites en Guyane comme Mont-Xavier à Kourou, Maripa et Saint-Régis sur la Comté, enfin Mont-Louis et Loyola à Remire. L'habitation Loyola a été constituée par la réunion de deux concessions : l'une du juif hollandais Isaac Drago acheté en 1665 et les terrains de l'habitation de Pinon de Quincy en 1668.

Par la suite, le domaine des jésuites s'agrandira considérablement, par l'achat de nouvelles concessions et par des donations, pour atteindre à son apogée plus de 1000 hectares. A partir de 1674, les jésuites réorganisèrent le domaine pour le transformer en habitation sucrière tout en continuant progressivement à augmenter sa superficie pour dépasser 1500 hectares en 1720.

Mais en 1740, les jésuites abandonnèrent l'exploitation sucrière au profit de l'Habitation de Saint-Régis alors que Loyola se spécialisait dans la culture du café et du cacao tout en développant les activités de sa forge. L'Habitation alimentait en produits Cayenne ainsi que toutes les petites habitations de la région.

En 1762, un arrêt du Roi interdit la Compagnie de Jésus en France et dans ses colonies. Déclaré en faillite, l'ordre dût rembourser ses dettes et l'Habitation Loyola, comme d'autres, fut alors saisi. La dissolution de la Compagnie de Jésus entraîna l'abandon progressif de l'habitation.

L'Habitation Loyola a été complètement abandonnée et rendue à la nature en 1769.

L’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane française

Les jésuites ont exploité jusqu'à 500 esclaves sur cet immense domaine. Ils semblent avoir eu plus de succès à convertir leurs esclaves que les amérindiens de Guyane. L'Habitation avait sa propre chapelle, son hôpital et aussi son cimetière. Les fouilles archéologiques n'ont pas permis à ce jour de retrouver trace des logements des esclaves.

Le quartier des esclaves était situé dans la partie basse du site. Mais les constructions de maisons et de la route de Remire ont altérées considérablement les éventuelles traces des lieux de vie des esclaves d'autant plus que leurs logements étaient construits en matériaux périssables.

Aujourd'hui, il reste quelques vestiges matériels de cette habitation et de nombreux objets ont aussi été retrouvés. Des fouilles ont aussi été effectuées dans le cimetière mais aucun reste humain n'a pu être aperçu. Vous pouvez voir ci-dessous quelques photos des vestiges du site accessible au public.

L’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane françaiseL’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane française
L’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane française

Il est à noter que sur le site de l'Habitation Loyola, on trouve un peuplement d'arbres sablier ou Pet du diable. Il s'agit d'un arbre étonnant dont le tronc gris est hérissé de grosses épines. Si vous voulez en savoir plus sur cet arbre au nom scientifique de Hura crepitans, vous pouvez lire le petit article que j'ai rédigé sur ce blog et qui lui est dédié en cliquant "ICI" ...

L’habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane française

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Marie 13/12/2014 09:54

formidable blog ! Quel partage d'informations...je reviendrai...

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -