Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 11:09

Le Fromager, aux très nombreux noms vernaculaires comme kapokier ou bois coton ou arbre à Kapok ou encore arbre aux amoureux, est une espèce d'arbre géant de la famille défunte des Bombacacées, pour faire dorénavant partie de la famille grouillante des Malvacées. Dans la famille Bombacaceae, il y avait d'autres grands géants comme le Baobab, le Balsa et le Cacao rivière ...

Le nom scientifique du fromager est Ceiba pentandra ((L.) Gaertn, 1791) ou encore Ceiba thonningii. Les anglo-saxons l'appellent "Kapok tree" ou "Silk-cotton tree" ou simplement parfois "Cotton tree". Les espagnols le nomment "Arbol del algodon" ou "Ceiba roja" et les brésiliens "Sumauma".

Roi de la forêt, le fromager est aussi appelé kankan tii en langue Sranan tongo des Bushiningués du Suriname et de la Guyane, de chaque côté du fleuve Maroni.

D'après le petit livret de l'ONF référencé dans "Sources" à la fin de cet article, le nom de "Fromager" évoque la ressemblance du bois tendre et jaunâtre avec le fromage.

L'arbre Fromager ou kapokier (Ceiba pentandra)

Cet arbre sacré, aussi bien en Afrique qu'en Amérique du Sud et dans les Antilles, peut dépasser les 60 mètres de hauteur. Son tronc lisse développe avec l'âge d'énormes contreforts épineux. Les branches horizontales sont en général étagées et très étalées. Les fleurs apparaissent avant l'apparition des feuilles. La pollinisation est réalisée par les chauves-souris.

Le fruit est une capsule elliptique, ligneuse, pendante, de 10 à 30 cm de long. Il s'ouvre par 5 valves et laisse apparaître un duvet blanchâtre, cotonneux qu'on appelle le kapok et des graines brunes. Le vent entraîne au loin les flocon de kapok ainsi que les graines.

Le Kapok est une fibre végétale imputrescible, isolante qui était autrefois utilisé pour le rembourrage des coussins, des oreillers, des matelas ... et aussi utilisé comme isolant phonique et thermique. Mais son usage a connu un grand déclin après l'introduction des fibres synthétiques.

L'arbre Fromager ou kapokier (Ceiba pentandra)

Ce fromager ci-dessus où l'on voit Marie-Odile qui, malgré son mètre soixante dix, apparaît si petite, est celui qu'on rencontre sur le sentier de l'ancienne habitation Loyola à Remire-Montjoly en Guyane. Cet arbre a certainement vu passer à ses pieds des moments de vie de l'histoire contemporaine de la Guyane !

Après avoir dépassé les vestiges de l'habitation, et en suivant le sentier grimpant qui mène au point de vue sur la mer, vous tombez directement sur le "pied" de cet énorme fromager. Etant en pleine forêt, il est impossible de le prendre sur toute sa hauteur.

Au début du XX ième siècle, les forestiers coloniaux ont planté des fromagers partout en Afrique car l'exploitation du kapok constituait jusqu'au début des années 1960 une marchandise d'exportation intéressante mais aujourd'hui, le négoce est axé sur le bois d'œuvre uniquement.

En effet, le bois de Fromager est utilisé sous le nom de Fuma ou Ceiba pour la production de contreplaqué, de cageots, de caisses et de menuiseries légères. Le bois est de couleur blanc crème, avec une densité de 0,32 et un grain grossier.

L'arbre Fromager ou kapokier (Ceiba pentandra)

Sur l'image ci-dessus, vous pouvez voir le fromager bifide (séparé en deux) qu'on peut trouver sur l'îlet la Mère en face des plages de Remire-Montjoly (97354).

Outre l'exploitation du bois, les feuilles, les fleurs et les fruits peuvent se consommer cuits en sauce. Les graines riches en huile fournissent un tourteau pour le bétail (Certains tourteaux sont utilisés en alimentation animale car ils constituent la principale source de protéines et contiennent également de la cellulose, qui n'est digestible que par les ruminants).

L'arbre Fromager ou kapokier (Ceiba pentandra)

Le Fromager est connu partout sous les tropiques humides comme un arbre sacré ou un arbre de vie et il est donc protégé. En Guyane et en particulier chez les bushiningués ou noirs marrons, le fromager abrite les esprits des anciens. On ne peut le détruire qu'après avoir effectué un certain nombre de cérémonies pour apaiser la colère des anciens. C'est notamment ce qui s'est passé en 2006 à Maripasoula où le grand fromager de 45 mètres près de la rive du fleuve Maroni a dû être abattu pour des raisons de sécurité. Les agents de l'ONF avaient en effet constaté que l'arbre était creux et moribond.

Chez les indiens Wayapi de Guyane, le tronc du fromager symbolise l'échelle qui permet à l'apprenti chamane d'accéder au monde des esprits qu'il veut domestiquer. Les esprits du fromager sont les esprits jaguars. Les Wayapi utilisent l'écorce du fromager préparée en décoction comme plante médicinale pour combattre la fièvre (fébrifuge) en lavage externe.

Chez les Palikur, autre communauté amérindienne de Guyane, cette "plante" (écorce écrasée et préparée en macération pour le bain) est un fortifiant magique pour les enfants.

Certaines autres peuplades d'Amérique du Sud et des Antilles utilisent également le fromager comme plante médicinale.

L'arbre Fromager ou kapokier (Ceiba pentandra)

En Guyane, on trouve le fromager un peu partout en forêt ou au bord des routes mais il est surtout sur les rives des fleuves et notamment aux abords des villages où, grâce à sa très grande taille, il sert de repère aux voyageurs.

Toutes les populations du fleuve en Guyane respecte le fromager. Le ciel de case (Maluana) est découpé dans les contreforts des grands fromagers et placé sous la toiture en coupole du tukusipan (carbet collectif des indiens Wayana) pour éloigner les animaux indésirables ainsi que leurs esprits. Il est toujours décoré de dessins représentants des animaux mythiques.

Sources :

Drôles d'arbres de Guyane de l'Office National des Forêts (ONF Sylvétude).

Ceiba pentandra - Wikipédia.

Pharmacopées traditionnelles en Guyane aux IRD Editions (Paris, 2004).

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Flore de Guyane
commenter cet article

commentaires

dudu 18/02/2015 12:41

Pendant mon sommeil on me montre cette arbre porque je n'en sais rien j'ai 1 pied en bas de ma maison j'irai le visiter.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -