Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 08:39

Dans la série "Drôles d'arbres de Guyane" pour reprendre le titre d'un livret édité par l'Office National des Forêts (ONF Sylvétude), l'arbre Sablier ou Pet du diable est assez étonnant. Il a de nombreux autres noms vernaculaires comme Bombardier, Bois diable, Sablier des Antilles ou Arbre à Dauphins à l'île de la Réunion.

En effet, on trouve cet arbre dans les régions tropicales du Nord et en Amérique du Sud, et plus particulièrement en Amazonie. Son nom scientifique est Hura crepitans (L., 1753). Les anglo-saxons lui ont aussi donné plusieurs noms : Sandbox tree, possumwood, dynamite tree et même Monkey no climb ... En langue espagnole, il est appelé "Jabillo"

Hura crepitans est une espèce d'arbre vénéneux de la famille des Euphorbiacées. Comme beaucoup d'espèce de cette famille, il possède dans ses tissus, et en abondance, une substance laiteuse nommée latex, très toxique.

L'arbre Sablier ou Pet du diable (Hura crepitans)

Cet arbre massif et majestueux peut mesurer plus de quarante cinq mètres de hauteur et son diamètre atteindre les 1 m 50. Mais la particularité de cet arbre est qu'il a sur son tronc très droit et son écorce grise de grosses épines coniques comme on peut très bien le voir sur la photographie ci-dessous. Les feuilles sont persistantes, légèrement dentées et à leur base échancrées en forme de cœur. Hura crepitans est une plante monoïque (fleurs mâles et femelles en des endroits différents d'un même pied) aux fleurs rouges.

L'arbre Sablier ou Pet du diable (Hura crepitans)

La toxicité de ce latex est telle qu'il est parfois utilisé par les amérindiens pour pêcher en endormant les poissons dans la rivière même si leur préférence se porte sur la liane "hali-hali". Cette substance laiteuse toxique possède en effet des propriétés ichtyotoxiques (cliquer sur "définition") qui permettent d'empoisonner l'eau pour pêcher.

On rapporte aussi que certains indiens caraïbes enduisaient la pointe de leurs flèches avec ce latex toxique afin qu'il se diffuse dans le corps de leur victime. La flèche était réalisée de telle façon qu'elle se cassait à l'intérieur du corps provoquant une mort lente mais assurée.

L'arbre Sablier ou Pet du diable (Hura crepitans)

Le fruit du Hura crepitans ressemble à une mandarine ou à une petite citrouille avec ses 12 carpelles disposées radiallement. La particularité de ce fruit est qu'il explose à maturité d'où l'un des noms anglo-saxons de "Dynamite tree", parfois attribué à cet arbre, et au qualificatif latin "crepitans". En explosant, les graines situées dans les carpelles sont disséminées sur de grandes distances favorisant ainsi le peuplement de cet arbre (De nombreux arbres Huri crepitans sur le site de l'Habitation Loyola à Remire-Montjoly).

Les carpelles sont utilisées dans l'artisanat pour réaliser des colliers ou des boucles d'oreilles. Les graines qui se trouvent dans les carpelles sont aussi vénéneuses mais cependant consommées par les aras et les singes. Les graines sont purgatives mais leur usage est dangereux car elles contiennent aussi des substances toxiques (huile purgative, de l'acide gallique, une toxialbumine, et des tanins).

L'ingestion de deux à trois graines par l'homme provoque des troubles digestifs. En cas d'intoxication plus sévère, apparaît alors une tachycardie, des troubles de la vision, une confusion mentale et des convulsions qui peuvent précéder le décès.

L'arbre Sablier ou Pet du diable (Hura crepitans)
L'arbre Sablier ou Pet du diable (Hura crepitans)

Le bois est très lourd et compact, et ses racines assez superficielles. Le bois est utilisé pour fabriquer des boîtes, allumettes, du contre-plaqué et des meubles courants. Il est sensible à l'attaque des termites et à la pourriture et doit donc être traité. Son grain est moyen à grossier et a une densité de 0,45.

En Guyane et au Brésil, il est commercialisé sous le nom de : Açacu ou Assaçu.

L'arbre Sablier ou Pet du diable (Hura crepitans)

Sources :

Hura crepitans - Wikipedia

Site Web sur les bois "Xycol"

http://www.mi-aime-a-ou.com/Hura_crepitans.php

http://medecinetropicale.free.fr/cours/intoxplante.pdf

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Flore de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -