Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:45

Après avoir rédigé sur ce blog un petit article sur les singes hurleurs roux (pour lire l'article, cliquez "ICI"), j'ai décidé de m'intéresser au Tamarin à mains dorées car j'avais de très belles photos de ce primate.

Ce petit singe, le plus petit que l'on puisse rencontrer en Guyane française, est aussi nommé : Tamarin à mains rousses ou Tamarin à mains jaunes. Les anglo-saxons l'appellent "Golden-handed tamarin" ou "red-handed tamarin" ou encore "Midas tamarin". Son nom scientifique est Saguinus midas (Linnaeus, 1758). Son nom créole est Ouistiti ou Sapajou noir.

Ce primate est de la famille des Callitrichidés (Callitrichidae) constituée de 6 ou 7 genres. Ce sont de petits singes très véloces et du format d'un écureuil. Dans cette famille, on trouve par exemple les pinchés, ouistitis, tamarins et autres petits singes lions.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Les Tamarins sont des petits singes dont le poids oscille entre 400 (femelle) et 600 grammes (mâle) avec une longue queue non préhensile et ont de grandes oreilles pointues. Les pieds et les mains sont jaunes orangés alors que le reste du corps est entièrement noir, à l'exception du dos où l'on trouve de nombreux poils jaunâtres. Son corps ne dépasse pas les 27 cm, et sa queue, longue et fine, autour de 40 cm.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Le Tamarin à mains dorées est commun sur la bande côtière de Guyane, et notamment dans tous les types de forêts mais fréquente souvent les zones en bordure de route et les forêts secondaires du littoral.

Il descend au sol pour traverser les pistes ou parfois les routes. Il se déplace dans les sous-bois en sautant de tronc en tronc.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Grégaire, le Tamarin à mains dorées vit en petites bandes composées de 2 à 10 individus sur un territoire qui peut s'étendre entre 10 et 40 hectares. Il pousse des cris très aigus qui ressemblent à des sifflements d'oiseaux. Dans un groupe, il peut y avoir un ou plusieurs mâles et une ou plusieurs femelles reproductrices. Celles-ci ont un jeune deux fois par an.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Le régime alimentaire est varié et qualifié d'omnivore (régime comportant aussi bien des aliments d'origine végétale qu'animale). Il mange surtout des fruits et des insectes comme les araignées et les escargots mais aussi des graines, nectars, gommes, sève des arbres et des petits vertébrés comme les grenouilles et les lézards.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Ce petit singe est diurne et arboricole. il change de "dortoir" tous les trois jours en général et le visite plusieurs heures avant de s'installer, sauf s'il y a déjà séjourné. Il peut faire des bonds de 8 mètres et lorsqu'il se tient debout, il scrute nerveusement aux alentours et bouge la tête rapidement.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Les Callitrichidés, dont font partie les tamarins, constituent l'une des familles de primates possédant des glandes liées à la communication. Les fonctions sont liées au marquage du territoire et à communiquer entre mâle et femelle au moment de l'accouplement. Les vocalisations sont riches et complexes, notamment des sifflements qui permettent de les entendre avant de les voir.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Le Tamarin à mains dorées est présent au Nord-Est du continent sud-américain, et notamment de l'Est du Guyana, au Surinam, en Guyane française, jusqu'au Nord du Brésil (Etat du Pàra).

Les prédateurs des Tamarins sont principalement les serpents, les petits félins ainsi que les rapaces, comme la Harpie huppée mais aussi la chasse par l'homme. La disparition de la forêt le long de la côte atlantique du Brésil fait évidemment peser une menace sur ces petits singes.

En Guyane française, les Tamarins à mains dorées sont autorisés à la chasse de subsistance mais strictement interdits au commerce.

Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane
Le singe Tamarin à mains dorées de Guyane

Sources :

  • Les Primates de Guyane de Benoit de Thoisy et Maël Dewynter dans la Collection Nature Guyanaise
  • Faune de Guyane d'Eric Hansen et Cécile Richard-Hansen aux Editions Roger LE GUEN.
  • Carte sur la répartition géographique récupérée sur le site de l'association Kwata.

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -