Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 18:31

Le titre de ce petit article aurait pu être "Le carnaval en Guyane" mais ce ne serait pas tout à fait juste car ce carnaval a de trop nombreuses particularités pour ne pas dire originalités qui le distinguent de tous les autres.

On peut même dire pour schématiser qu'il y a en Guyane deux carnavals : un carnaval de rue plutôt familial et un carnaval de nuit réservé aux amateurs des bals paré-masqué. On verra un peu plus loin de quoi il s'agit. Il y a aussi un carnaval des enfants qui est organisé dans et à l'initiative des écoles, avec parfois, des défilés dans la rue.

Le carnaval de Guyane qui commence le 1er dimanche de Janvier (Epiphanie) pour se terminer le mercredi des Cendres, qui marque le début du carême, est sans nul doute l'un des carnavals les plus longs du monde : Entre un et deux mois car le mercredi des Cendres peut tomber n'importe quel mercredi entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques.

Le mercredi des Cendres a en effet toujours lieu 46 jours avant le dimanche de Pâques. A titre de comparaison, le carnaval de Guyane de l'année dernière en 2013 s'est terminé le 13 février alors que celui de cette année 2014 se terminera le 5 mars !

Il ne faut surtout pas minimiser le carnaval en Guyane, c'est une grande fête populaire où petits et grands se déguisent, s'amusent et participent le plus souvent activement ... Le carnaval fait partie de la culture guyanaise.

PETITE HISTOIRE DU CARNAVAL DE GUYANE

Le Carnaval a été amené en Guyane avec les colons européens. Ramenant cette tradition de leurs pays, les colons célèbrent le carnaval mais l'interdisent aux esclaves, sans doute par peur que ces festivités et danses tournent à la révolte ou aux orgies. Malgré cela, rien ne pourra arrêter ces fêtes qui vont se dérouler dans les clairières loin des habitations. Elles sont aussi et surtout l'occasion de se défouler et de danser sur les rythmes des tambours.

Certaines danses seront interdites, on détruira les tambours mais rien n'y fera. Le carnaval christianisé importé par les colonisateurs ne fait que reprendre les fêtes païennes. C'était aussi l'occasion de fêter l'abondance, la fin des peurs et de la mort ... Le carnaval guyanais est donc né du métissage des fêtes païennes européennes et des fêtes africaines.

QUELQUES PHOTOS D'AUTREFOIS (ANTAN LONTAN)

cliquer sur une photo pour l'agrandircliquer sur une photo pour l'agrandir
cliquer sur une photo pour l'agrandircliquer sur une photo pour l'agrandir

cliquer sur une photo pour l'agrandir

LE CARNAVAL DE RUE EN FAMILLE

Le début du Carnaval commence toujours par l'arrivée de sa majesté VAVAL qui, d'une année sur l'autre, essaie de surprendre la population à la fois par son accoutrement mais aussi par son lieu d'arrivée et sa manière de débarquer (bateau, hélicoptère ...). Toutes les communautés de Guyane sont alors là pour l'accueillir et le fêter.

Tous les dimanches après-midi à partir de 16 heures et dans toutes les communes, les bandes carnavalesques défilent les unes derrière les autres dans les rues aux sons des "orchestres" attachés à chaque bande. Tout cela se fait avec une certaine harmonie plus ou moins bien organisée.

Durant le carnaval, et donc chaque année, a également lieu lors d'une soirée festive l'élection de la reine du carnaval qui est suivie par un bal.

Certains groupes de l'île de Cayenne sont présents depuis très longtemps et réputés, d'autres disparaissent et d'autres encore se font connaître à leur tour. Parmi ces bandes carnavalesques bien connues, on peut citer : Manaré, Kassialata, Piraye, Chiré Ban'd, Les Belles de la Madeleine, Patawa Folie, OsBand, Kalajirou, Junior City ... Certaines bandes sont apparues plus récemment comme Natural Tribal, Mayouri Tcho Nèg, K-pricieuses ou Energia pura.

L'importante communauté brésilienne en Guyane se fait aussi remarquer lors de ce carnaval par d'importants chars sur lesquels dansent de jolies brésiliennes en tenue très légère sur des musiques comme la Samba ou encore la Bossa nova ...

Les trois derniers jours du Carnaval, la tradition veut que le lundi, les hommes se déguisent en femmes et les femmes en hommes ; ce sont les mariages burlesques. Le mardi, les diables et diablesses, habillés de rouge et de noir avec des cornes et une longue queue, jettent leurs pièces d'or. On s'amuse encore une fois avant la mort de VAVAL.

Le roi du carnaval, meurt le mercredi des Cendres, dernier jour du carnaval, brûlé en place publique pour renaître l'année suivante. Il est accompagné par les pleureuses habillées de noir et de blanc.

Cliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandir
Cliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandir
Cliquer sur une photo pour l'agrandirCliquer sur une photo pour l'agrandir

Cliquer sur une photo pour l'agrandir

COSTUMES TRADITIONNELS DU CARNAVAL GUYANAIS

Autrefois, les déguisements étaient souvent fabriqués avec de vieux vêtements trouvés dans les greniers. On aimait aussi se moquer de personnes existantes ou ayant existé.

Lors des défilés de rues, certains participants portent des déguisements traditionnels comme :

- Soussouri

Les participants sont déguisés en chauve-souris avec des couleurs vives d'Arlequins et volètent dans les rues.

- Bobi

Gros ours habillé d'un sac de toile de jute dansant aux sons de la flûte et de l'harmonica et obéissant au dresseur qui l'accompagne.

- La coupeuse de canne

Avec leur coiffure et leur costume madras, elle défile au rythme des tambours avec une canne à sucre dans une main et un sabre dans l'autre.

- Béf Volo bèf

Avec leurs grandes cornes de cocus, le proverbe guyanais dit :"Korn pa lou pou Béf".

- Djàb dan bwèt

Des hommes sont déguisés en vieilles femmes laides, messagères de mauvaises augures.

- Vidangeurs

Les vidangeurs "bagnards privilégiés" passaient vider les tinettes des maisons bourgeoises de Cayenne. Aujourd'hui, ce personnage a disparu.

- Balayeuses

Coiffées d'un foulard et dans leur costume traditionnel, les balayeuses vêtues d'une robe généralement bleue, nettoient la rue avec leur balai de coco chassant la vieille année.

- Nèg maron

Ce personnage, le corps enduit d'un mélange d'huile de table et de charbon de bois, symbolise l'esclave évadé qui avait choisi la liberté en forêt. Il participe aussi à faire la police dans les rues lors des défilés.

Le Carnaval de Guyane

- Jé farin

Habillé tout de blanc et coiffé d'un grand cornet de fée parsemé d'étoiles, ce personnage se ballade dans la rue et asperge de farine certains spectateurs. Il porte en effet à la ceinture un sac de farine.

Le Carnaval de Guyane

- Zonbi baré yo

Une tête de chat sur un corps drapé de blanc avec une ceinture rouge, les zombis se tiennent tous à une corde à hauteur d'épaule. Ils courent et dansent en encerclant les spectateurs dans la rue.

- Caroline

Cette Anglaise devenue riche grâce à l'orpaillage porte son mari sur le dos de peur qu'on ne le lui vole.

- Lanmo

Déguisé en squelette avec un masque de tête de mort et une grande cape blanche, ils courent en bande symbolisant les âmes des morts qui surveillent les vivants.

- Anglé banman

Vêtu d'une redingote à queue de pie appelé "Paspété" avec sur leur tête un haut de forme ou d'un gibus, ce personnage symbolise la caricature de l'Anglais du siècle dernier.

- Touloulous

La Touloulou est une femme habillée de la tête au pied. On ne distingue aucune partie de son corps et donc de la couleur de sa peau. Elle porte en effet un jupon, une cagoule, un masque et de longs gants. Certaines se mettent même des lentilles de contact pour ne pas être reconnues.

Le Carnaval de Guyane

- Tololos

C'est la version masculine de la Touloulou mais ce n'est pas un personnage traditionnel du carnaval guyanais. Il est apparu plus récemment à la fin des 1980 mais a réussi à pénétrer tout doucement dans les habitudes carnavalesques même s'il est toujours décrié par certains puristes du carnaval de Guyane.

 

CARNAVAL DE NUIT

Le carnaval de nuit est une particularité de la Guyane avec d'une part les bals paré-masqué des vendredi soir et samedi soir, appelés en Guyane les universités, et d'autre-part les Vidés qui entraînent au petit matin du dimanche les danseurs dans la rue toujours au rythme d'une musique endiablée derrière un camion-orchestre en réveillant toute la poplation endormie sur leur passage ...

 

LES BALS PARE-MASQUE

Cela se passe tous les samedi soirs dans les dancings comme le Soleil Levant (Chez Nana) et Chez Polina à Cayenne, au Grand Blanc à Macouria, au Lido à Matoury ou encore à la Matado à Kourou et l'Oasis à Remire-Montjoly avec les orchestres bien connus de la place comme les Mécènes (Chez Polina), les Blue stars (Chez Nana) ou encore Karnivore ...

Au rythme de la biguine, de la mazurka et du piké-djouk, les touloulous cachées derrière leurs déguisements invitent les hommes à danser sans dire un mot juste en les prenant par la main. Les Touloulous ont tous les droits ou presque. Les hommes ne peuvent refuser l'invitation et sont entraînés dans des rythmes endiablés et sous une chaleur torride, à danser "collé-serré" jusqu'aux premières lueurs du jour. Il est de bon ton pour les hommes ayant dansé plusieurs fois avec la même touloulou de l'inviter à se rafraîchir et à se restaurer à la buvette du dancing.

Le Carnaval de Guyane

Il y a aussi quelques soirées tololos au cours de chaque carnaval dans certains dancings. Ce sont donc les hommes masqués (masque, cagoule, gants, costume) qui invitent les femmes à danser.

Le Carnaval de Guyane

LES VIDÉS

Cette expression vient de "vider la salle" de bal. Ces vidés ont donc toujours lieu au petit matin du dimanche après le bal paré-masqué du samedi soir et a pour objectif d'entraîner tous les danseurs et danseuses à l'extérieur, dans la rue, afin que tous ces fêtards finissent par rentrer chez eux.

Initialement, il y avait aussi toujours un Vidé après le dernier groupe du carnaval de rue du dimanche en début de soirée. Une foule de jeunes et de moins jeunes suivait un camion sur lequel était installé un orchestre qui jouait des rythmes du carnaval.

Malheureusement, certains vidés ont entraîné des violences entre bandes de jeunes de quartiers différents ayant eu de lourdes conséquences. Aussi, ces vidés ont été longtemps interdits.

A Kourou, le vidé du dimanche matin se déroule un dimanche sur deux. Depuis 2012 sur l'Île de Cayenne, la tradition du vidé semble être revenue au départ de chez Nana, en souhaitant que tout se déroule pour le mieux.

Le Carnaval de Guyane

LE CARNAVAL DES ENFANTS (ANBYANS TI MOUN)

Outre le fait que les enfants participent aussi au carnaval de rue les dimanche après-midi accompagnés de leurs parents, les écoles de Guyane organisent presque systématiquement des carnavals dans les écoles. Ces carnavals des enfants ont souvent lieu le dernier jour d'école avant les vacances de carnaval (En France métropolitaine, ces vacances sont appelées "d'hiver" !). Cette année 2014, c'était ce vendredi matin 21 février 2014.

Avec les autorisations administratives acquises, les écoles se regroupent parfois pour que le défilé des enfants fasse un petit tour dans les rues autour de l'école dans les conditions de sécurité nécessaires et sous la surveillance à la fois des parents et de la police municipale.

Le Carnaval de GuyaneLe Carnaval de Guyane
Le Carnaval de GuyaneLe Carnaval de Guyane

Avant de terminer ce petit article sur le Carnaval de Guyane, je vous invite à regarder quelques portraits individuels du groupe carnavalesque Natural Tribal qui, une fois encore pour cette année 2014, a fait preuve de beaucoup d'originalités ... Pour regarder ces portraits, vous cliquez --->"ICI".

Le Carnaval de Guyane

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -