Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 08:33

Le Centre Spatial Guyanais s'étend sur environ 690 km2 entre Kourou et Sinnamary, soit à peu près 50 km de côte maritime. Outre les sites opérationnels utiles aux activités spatiales et aux lancements, la Base spatiale est aussi et surtout composée de savanes et de forêts traversées par des pistes et des layons.

Le Centre Spatial Guyanais est bien protégé et notamment tous les sites opérationnels qui sont classés Points d'Importance Vitale (PIV) dans le cadre de la réglementation nationale concernant les activités stratégiques pour l'économie française. Aussi, un escadron de gendarmerie surveille d'une manière permanente et rapprochée tous ces PIV, de même que des sections du 3ième REI de la Légion étrangère patrouillent régulièrement et aléatoirement sur les pistes et les layons du CSG.

La chasse y étant interdite, la faune sauvage prolifère dans les savanes et la forêt de la Base. C'est ce qui a poussé le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) a signé une convention "renouvelable" de trois ans avec l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) pour étudier notamment les jaguars et les tapirs. Le CNES/CSG a apporté son soutien financier à l'ONCFS par exemple en achetant des appareils photographiques spécifiques qui se déclenchent automatiquement lors du passage d'un animal.

Ainsi, les photos du diaporama qui appartiennent à l'ONCFS et au CSG, mais qui ont été largement diffusées sur Internet, ne constituent qu'un premier échantillon de cette faune sauvage. De très nombreuses autres photos d'animaux sauvages ont été prises avec ces pièges photographiques. On distingue très bien sur les quelques photos du diaporama ces appareils photos attachés en bas des troncs d'arbres.

Ces photos montrent bien qu'il peut y avoir une très bonne cohabitation entre l'activité spatiale et la faune. Du reste, les études environnementales menées au CSG et liées aux éventuelles pollutions inhérentes aux lancements sont parfaitement maîtrisées et limitées.

Le Centre Spatial Guyanais deviendra-t-il le dernier refuge de la faune sauvage en Guyane française ...?

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil Phil - dans Faune de Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -