Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Odile et Philippe
  • : Ce blog a pour ambition de décrire nos balades à travers la Planète, nos vacances snorkeling, mais aussi et surtout, la vie en Guyane (petites histoires, monuments, faune et flore) ...
  • Contact

Heure de Guyane

 

Recherche

Météo en Guyane

26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 12:44

Suite à un problème avec les photos sur cet article déjà paru en févier 2013 sur ce blog, il a été quelque peu modifié pour être republié ce jour ... Il s'agit donc de la version 2.

L'art Tembé est l'héritage des noirs marrons des plateaux des Guyanes qui ont fui l'esclavage en s'enfonçant dans la forêt principalement au Surinam (ex Guyane hollandaise). C'est un art très coloré et géométrique qui concerne la peinture, la sculpture, la gravure mais aussi la couture.

Les noirs marrons, du terme marronage (dénomination de la fuite des esclaves) sont aussi appelés "bushinengé" (vient de Bush Negroes : nègre des bois), descendants d'esclaves africains qui ont fui les habitations coloniales du Surinam et trouvé refuge dans la forêt entre le 17ième et la fin du 18ième siècle. Certains sont restés au Surinam mais d'autres se sont réfugiés en Guyane française. Ils ont reconstitué leur propre culture issue de leurs diverses origines ethniques africaines.

Sculptures Saramacas (Art Tembé) - version 2

Ces bushinengés appartiennent à quatre groupes ethniques que sont les Bonis (ou Alukus), les Djukas, les Saramacas et les Paramacas. Sur le plan linguistique, deux langues sont utilisées : le Saramaca et le Nenge tongo mais aussi le Sranan tongo (langues familièrement appelées ici en Guyane : Taki-Taki), cette dernière étant parlé par les Bonis, les Djukas et les Paramacas (très peu nombreux en Guyane).

En Guyane, les Saramacas sont disséminés sur la bande côtière, de Saint Laurent du Maroni jusqu'à Kourou où un "village saramacas" est installé de manière permanente. On retrouve les Bonis sur la rive droite du fleuve Maroni, principalement dans la région de Maripasoula et d'Apatou.

Resté au Suriname, quelques groupes de Djukas se sont installés sur la rive française du Maroni dans la région de Grand Santi. On ne retrouve que quelques groupes de Paramakas sur les rives du Maroni.

Sculptures Saramacas (Art Tembé) - version 2

La sculpture sur bois est pratiquée principalement par les Saramacas. Fabriquant à l'origine des objets usuels familiers en bois tels que des ustensiles de cuisine, cette pratique est devenu progressivement un véritable artisanat, partie intégrante de l'art Tembé.

Les essences de bois les plus fréquemment utilisées dans l'artisanat saramacas sont les suivantes : pour les pirogues (angélique et grignon), pour les pagaies (le bois-pagaie ou citronnelle), pour les maisons (angélique et gonfolo), pour les menuiseries (wacapou, cajou),pour les tambours (grignon, mapa), pour les peignes (citronnelle), pour les jouets (simarouba, bois cajou), pour les souvenirs ou objets de décoration (amourette, amarante, courbaril, saint martin jaune).

Sculptures Saramacas (Art Tembé) - version 2

Vous trouverez ci-dessous quelques photos représentant un échantillonnage d'objets ou de sculptures saramacas que nous avons à la maison :

Joueur de tambour

Joueur de tambour

peignes

peignes

Ibis

Ibis

Plateau

Plateau

Tête de femme

Tête de femme

Tabouret

Tabouret

Cannes en différents bois

Cannes en différents bois

Caïman

Caïman

Tortue luth vide-poche

Tortue luth vide-poche

Banc pliable (réalisé en un seul morceau)

Banc pliable (réalisé en un seul morceau)

Petits objets sculptés (pirogue, tatou et tortue)

Petits objets sculptés (pirogue, tatou et tortue)

Partager cet article

Repost 0
Rédigé et publié par Phil - dans Vie en Guyane
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -